Samuel Umtiti, tout sauf une surprise

Jérôme Pagalou

— 

Samuel Umtiti a connu ses débuts avec les pros dimanche dernier face à Lyon-Duchère (3-1).
Samuel Umtiti a connu ses débuts avec les pros dimanche dernier face à Lyon-Duchère (3-1). — C. VIllemain / 20 Minutes

Le brillant avenir qu'on prête à Samuel Umtiti a sans doute pris forme en avril 2005. Lors du tournoi international de Sens, le timide latéral gauche de l'OL est alors essayé dans l'axe. « Il s'est révélé un exceptionnel patron, se souvient Cyrille Dolce, aujourd'hui entraîneur des U15. Il était si réfléchi dans ses relances qu'il m'a tout de suite fait penser à Marius Trésor ! »

Sur les traces de Benzema ?
C'est bien à ce poste que cet ancien débutant de Ménival a crevé l'écran mercredi en contenant sans trembler l'armada lilloise (2-1), du haut de ses 18 ans. « Dans tout ce qu'il fait, il est très serein et il ne se pose pas de questions », remarque Maxime Gonalons. Encore stagiaire à l'OL, le natif de Yaoundé (Cameroun) aura sans doute une nouvelle carte à jouer demain (21 h) à Montpellier. « Je suis surpris sans l'être, confie son entraîneur en 16 ans, Armand Garrido. Il a toujours très bien lu le jeu, mais de là à s'adapter de manière aussi impressionnante dans un match de ce niveau... » Si bien que cet habitué des capes en Bleu dans les sélections de jeunes évoque par sa précocité une ancienne star lyonnaise. « Seul Karim Benzema a occupé ici un poste clé à seulement 18 ans. Je lui souhaite de suivre ses traces », glisse Cyrille Dolce. Très mature de l'avis de tous, « Sami » a gravi toutes les marches olympiennes depuis la catégorie poussins. « Quand on connaît le personnage, on comprend qu'il sait d'où il vient et où il va. Il ne fait rien par hasard », assure Armand Garrido.

Quelle défense à Montpellier ?

Rémi Garde espère « avoir des solutions rapidement » dans un secteur décimé, entre la présence de Koné et Mensah à la CAN, le nouveau forfait de Cris (cuisse), la suspension de Dabo et les incertitudes concernant Lovren (tendon d'Achille) et Réveillère (ischios). La défense de l'OL pourrait donc encore être expérimentale demain...