Jean-Christophe Devaux : «Commencer à reconstruire»

©2006 20 minutes

— 

Intervciew de Jean-Christophe Devaux, défenseur central du Racing, 18e de L1.

Alors que vos chances de maintien sont infimes, dans quel état d'esprit le groupe aborde-t-il les trois derniers matchs de L1 ?

On s'est pris une claque le 15 avril, à Sochaux [1-1], car depuis on compte sept points de retard sur Troyes [17e]. Mais on continue les entraînements sérieusement, même si c'est en match qu'on verra si l'effectif est encore mobilisé. Il nous reste trois rencontres pour commencer à reconstruire, en faisant jouer ceux qui seront présents la saison prochaine. Comme ce sont trois gros matchs [Nancy, Marseille, Auxerre], je comprends que certains voudront se montrer. Mais le plus important, c'est de préparer la remontée.

Quel bilan tirez-vous de cette saison ?

Je suis dégoûté. Collectivement, cela a été une saison noire. On s'est longtemps cachés derrière notre bonne qualité de jeu. Après, il était trop tard pour revenir. Individuellement aussi, c'est une saison à barrer. J'ai connu pas mal de pépins : sportifs avec plusieurs blessures et privés avec le décès de mon père.

Vous qui avez connu la dernière descente du Racing en L2, en 2001, quelles sont les clés pour réussir à faire l'ascenseur ?

Il faudra avoir un mental d'acier, faire preuve de caractère et de combativité. On devra former un groupe uni, composé de joueurs d'expérience et de jeunes qui en veulent. Moi, il me reste un an de contrat et je serai là pour transmettre mon vécu.

Recueilli par J. Sillon