Mort de Marco Simoncelli: Les secours l'ont fait tomber du brancard

MOTO La presse italienne met en cause leur intervention...

R.S.

— 

Marco Simoncelli, le 2 juillet 2011, au Grand Prix de Mugello.
Marco Simoncelli, le 2 juillet 2011, au Grand Prix de Mugello. — T. GENTILE / REUTERS

Trois jours après le drame, la presse italienne émet des doutes sur les conditions dans lesquelles Marco Simoncelli a été évacué du circuit de Sepang, en Malaisie, sur lequel il a perdu la vie. La Republicca publie sur son site Internet une vidéo amateur de l’évacuation du pilote italien après sa chute. On y voit des brancardiers s’affairer autour de son corps inerte, avant de le poser sur la civière, puis de le renverser.

Selon le quotidien italien, le pilote n’a pas été évacué selon les règles de sécurité en vigueur, citant un médecin urgentiste: «Le corps doit être transférer avec un maximum de précaution, en protégeant toujours la colonne vertébrale et en immobilisant le cou. Cela aurait été très utile. La méthode employée était dangereuse. Personnellement, je n'aurais même pas porté un sac de pommes de terre de la sorte.»

D’après les témoignages des médecins, Simoncelli, dont les obsèques auront lieu jeudi à Coriano en Italie, n’aurait pas succombé immédiatement à son accident. Une version contredite par le père du pilote, qui affirme que son fils est décédé sur le coup.