Dan Carter, le gendre idéal aux abdos parfaits

BEAU GOSSE Voici le meilleur demi d'ouverture du monde...

Julie Lévy-Marchal
— 
Le demi d'ouverture des All Blacks, Dan Carter.
Le demi d'ouverture des All Blacks, Dan Carter. — Philippe Laurenson / Reuters

Sous la contrainte de la gent féminin dans la rédaction, on se doit de traiter Daniel William Carter (ou Dan, pour les intimes) dans la rubrique beau gosse. Pas que votre serviteur en soit convaincue. Mais les hormones ont parlé et la petite merveille du rugby néo-zélandais remporte une majorité des suffrages de type à zieuter. Certes, il le vaut bien. L’autre star de l’équipe des Blacks (le number one étant Richie MCcaw), propose des mensurations et un corps à faire pâlir d’envie n’importe quel sex-symbol à la machine à café. What else?

C’est aussi parce qu’il le vaut bien qu’il a osé représenter une marque de sous-vêtements, particulièrement des shortys et des slips. Pour le plaisir des yeux…



 

http://youtu.be/dJhezY-NgSA

Dan, puisque nous sommes désormais intimes fait aussi figure de gendre idéal avec son sourire ultra-bright et sa cool attitude. Car sur le terrain, Dan Carter possède ce petit truc en plus qui en fait un joueur à part. Certains diront qu’il a du rugby dans les veines. Forcément, ce n’est pas pour rien que Carter est classé meilleur ouvreur du monde depuis 2005, et est détenteur du record des points inscrits en carrière, devant l'ancien All Black Andrew Mehrtens. Il est « juste » désigné Meilleur joueur du monde de l’IRB en 2005. On a beau le sortir de sa «zone de confort», l’arracher du cocon des All Blacks pour le parachuter dans un pays dont il connaît à peine la langue (à Perpignan par exemple où il est venu faire une pige)... La classe innée de l’ouvreur de Canterbury reste intacte. Carter fait partie du cercle restreint de joueurs capables de faire basculer un match sur une action. Mais surtout de l’influencer pendant quatre-vingts minutes, parfois sans avoir l’air d’y toucher. Gros bémol quand même : il est, depuis 2004, le compagnon de Honor Dillon, une joueuse de hockey sur gazon et ils se sont fiancés en octobre 2010. Rien que pour ça, on se refait une petite vidéo shirtless…