Quotas: le DTN François Blaquart suspendu de ses fonctions pense avoir servi de «fusible»

FOOTBALL Pour avoir avancé l’idée de quotas discriminatoires...

A.P. avec Reuters

— 

François Blaquart au siège de la FFF, le 29 avril 2011 à Paris.
François Blaquart au siège de la FFF, le 29 avril 2011 à Paris. — B.Langlois / AFP

François Blaquart, le directeur technique national de la Fédération française de football (FFF), a été suspendu samedi de ses fonctions, annonce le ministère des Sports. Blaquart se trouve au coeur de l'affaire des quotas ethniques qu'aurait envisagés la FFF, selon des informations diffusées par le site Mediapart.

«Chantal Jouanno, ministre des Sports, et Fernand Duchaussoy, président de la Fédération française du football (FFF), ont décidé d'un commun accord que soient suspendues avec effet immédiat, les fonctions de directeur technique national de M. François Blaquart», annonce le ministère dans un communiqué.

>>A lire les dernières révélations de Médiapart
                                   
 Cette décision a été prise dans l'attente des conclusions de deux enquêtes en cours, attendues sous huit jours, précise le ministère. L'une, diligentée par la FFF, est dirigée par Patrick Braouezec, président de la Fondation du football; l'autre est menée par l'Inspection générale de la jeunesse et des sports (IGJS). 

La FFF précise dans ce même communiqué «qu'aucune de ses instances dirigeantes élue n'a validé, ni même envisagé une politique de quotas au recrutement de ses centres de formation» et «réaffirme par la présente qu'aucune de ses instances dirigeantes élue n'a validé, ni même envisagé une politique de quotas au recrutement de ses centres de formation.» Au micro de RTL, François Blaquart s’est avoué «meurtri et anéanti moralement» par sa suspension.  Celui qui a l’impression de servir de «fusible» estime que «C'est toute la DTN qui a été piégée» par les révélations de Médiapart.
 

A la suite de débordements sur ce type de sujets, nous sommes contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension