Le PSG quitte la Ligue Europa éliminé par Benfica

FOOT Les Parisiens préparent mal leur déplacement à Marseille, dimanche...

Alexandre Pedro au Parc des Princes

— 

Guillaume Hoarau s'écroule sur un tacle de Luisao, lors du huitième de finale retour de Ligue Europa entre le PSG et Benfica, le 17 mars 2011.
Guillaume Hoarau s'écroule sur un tacle de Luisao, lors du huitième de finale retour de Ligue Europa entre le PSG et Benfica, le 17 mars 2011. — AP Photo/Michel Euler

Avec la chute de Paris, le foot français attaque le printemps sans le moindre représentant en Coupe d’Europe. Le PSG, éliminé par le Benfica Lisbonne (1-1 mais 2-1 pour les Portugais à l’aller), quitte en 8es de finale une Ligue Europa qu’il n’a jamais considérée comme une priorité. Sauf jeudi soir dans un Parc des Princes auquel les supporters de Benfica venus de toute l’Ile-de-France ont redonné un peu de vie.

>> Un match à revivre en live ici

Pour renverser la situation après la défaite concédée à Lisbonne, Antoine Kombouaré a opposé à Benfica son onze de départ certifié «Ligue  ». Entre tiraillements internes et guéguerre des ego, l’entraîneur parisien a tenté d’éteindre le début de crise. Raté. Comme la sortie d’Apoula Edel à la 26e minute. Tout le Parc voit que l’Argentin Gaitan veut frapper sauf le gardien du PSG qui anticipe un centre improbable. Ce nouveau but à mettre sur le compte d’Edel réveille des Parisiens qui profitent enfin des largesses de la défense lisboète. D’une demi-volée splendide, Matthieu Bodmer signe le but de l’espoir (35e).

En seconde période, comme un résumé des doutes parisiens du moment, Erding vendange seul l’occasion d’arracher la prolongation (63e). Alors que les « Portugal, Portugal » descendent des tribunes, le PSG s’apprête, lui, à passer trois jours entre doutes et remords avant le déplacement à Marseille. Dans cette perspective, le malheureux Erding a au moins évité la fatigue d’une prolongation à ses coéquipiers. On se console comme on peut.