Le monde du football soutient Eric Abidal, bientôt opéré d'une tumeur au foie

FOOT Le Français va se faire opérer vendredi et sa saison est terminée, selon les médias espagnols...

© 2011 AFP

— 

Le défenseur du FC Barcelone, Eric Abidal, le 6 décembre 2010
Le défenseur du FC Barcelone, Eric Abidal, le 6 décembre 2010 — J.LAGO/AFP

Le coup est rude pour Eric Abidal. Alors qu'il était devenu l'une des poutres de la défense du FC Barcelone, et qu'il avait effectué un retour en équipe de France convaincant, le Français pourrait voir sa saison terminée à cause d'une tumeur au foie. L'ancien Lillois, 31 ans, sera opéré vendredi dans un hôpital de Barcelone (nord-est de l'Espagne) par le docteur Josep Fuster Obregon, a précisé le club, sans donner plus de détails sur l'intervention à venir.

«A la demande du joueur, le club demande le plus grand respect au droit à la vie privée», a conclu le Barça dans son communiqué. «Je souhaiterais montrer toute mon affection et mon soutien à Eric Abidal. Je suis sûr que tout ira bien», a réagi sur Facebook son coéquipier du Barça, le champion du monde espagnol Andrés Iniesta.

Saison terminée

«Courage et beaucoup de force à Eric Abidal», a écrit Francesc Fabregas, joueur espagnol d'Arsenal formé au FC Barcelone, sur Twitter. «Mauvaises nouvelles pour le football», a-t-il ajouté.

Le défenseur français est un titulaire indiscutable au FC Barcelone. Habituellement aligné à gauche, il a souvent été appelé cette saison pour jouer en défense centrale, notamment pour pallier l'absence de Puyol, longtemps blessé. Selon certains médias espagnols, sa saison est d'ores et déjà terminée.

«Je me sens très bien ici»

«Je veux terminer ma carrière» au Barça, avait-il déclaré fin janvier. «Nous sommes en train de voir ce que peut m'offrir le club», avait ajouté le défenseur, dont le contrat actuel court jusqu'au 30 juin 2012.

«Je me sens très bien ici et j'espère rester. Tout se passe bien pour moi», avait-il indiqué.

Selon le site internet de l'Association pour la recherche sur le cancer, une tumeur peut être bénigne, c'est-à-dire «non cancéreuse» et «qui ne se propage pas à d’autres régions de l’organisme», ou bien maligne: elle est appelée dans ce cas cancer et elle «prolifère en affectant les tissus environnants».