A Paris, l'attaque se fait l'avocat de la défense

FOOTBALL Les Parisiens ont encaissé au moins un but par match lors des neuf dernières rencontres...

A.M.

— 

Le défenseur parisien Christophe jallet contre Monaco, le 18 décembre 2010, au Parc des Princes.
Le défenseur parisien Christophe jallet contre Monaco, le 18 décembre 2010, au Parc des Princes. — A.REAU/SIPA

«Je tiens d’abord à féliciter les joueurs.» Au PSG, la rengaine d’Antoine Kombouaré était surprenante, samedi, alors que son équipe venait de lâcher deux points tout cuits contre Monaco (2-2). Tout le monde sait pourtant qu’une équipe qui a encaissé au moins un but lors des 9 derniers matchs n’a quasiment aucune chance de lutter pour le titre très longtemps. C’est le cas du PSG, qui compense ces temps-ci sa générosité défensive grâce à la forme étincelante de Nenê. Et cela pourrait encore être le cas demain sur la pelouse synthétique de Marcel-Picot au moment d'affronter Nancy.



«Ce qui est important, c’est de voir l’équipe rester invaincue»

Forcément, alors que pour une fois le club de la capitale traverse une première partie de saison très calme, Antoine Kombouaré préfère insister sur ce qui marche bien. «Ce qui est important, c'est de voir l'équipe rester invaincue, aller de l'avant, se procurer des occasions, même s'il faut être plus solide défensivement», explique le Kanak. Lui savait très bien qu’en faisant basculer le centre de gravité de son équipe vers l’avant, il prendrait quelques risques avec son arrière-garde.

«Les petits détails nous permettront de grandir»

Antoine Kombouaré pensait pourtant avoir trouvé la stabilité qui lui manquait la saison passée dans ce secteur. Avec Sylvain Armand repositionné dans l’axe. Avec une saison de plus pour Mamadou Sakho. Avec les performances de bons niveaux de Christophe Jallet et Siaka Tiéné dans les couloirs. Peine perdue. «Ce sont les petits détails qui nous permettront de grandir. Si on veut aller plus haut dans le classement, on doit apprendre à mieux gérer les fins de matchs», réclame Christophe Jallet. Et pour cause, en se faisant rejoindre au score dans les dernières minutes, le PSG a déjà perdu cinq points depuis le début de la saison.