Sport

Astruc, le dernier rempart du HBC

Le HBC (D2) a pris un petit accent provençal. Sylvain Astruc, l’ex-gardien d’Aix-en-Provence (D2), a en effet rejoint Nantes en juillet dernier. Dès dimanche prochain, il affrontera ses anciens coéquipiers, lors de la 4e journée de Championnat. « Avec pla

Le HBC (D2) a pris un petit accent provençal. Sylvain Astruc, l’ex-gardien d’Aix-en-Provence (D2), a en effet rejoint Nantes en juillet dernier. Dès dimanche prochain, il affrontera ses anciens coéquipiers, lors de la 4e journée de Championnat. « Avec plaisir, avoue-t-il. Même si au coup de sifflet, ce ne seront plus des amis, mais des adversaires. » Devant l’absence d’ambitions du club provençal, le natif de Marseille choisit la cité des Ducs à l’intersaison. « Je m’ennuyais et n’adhérais plus au message de l’entraîneur. » Ajaccio (D2) lui fait alors les yeux doux. Mais Nantes et son entraîneur Stéphane Moualek sont plus insistants. « Je connaissais le pivot ligérien Pierre Fabre. Il ne m’a dit que du bien du club nantais. Je n’ai pas hésité à m’engager. » Un choix conforté par le probant début de saison des promus nantais, 7es avec deux victoires et une défaite en trois manches. « L’équipe doutait beaucoup avant le premier match à ce niveau, explique ce futur policier de 27 ans. Mais tout s’est extrêmement bien passé. On a vraiment les moyens d’accéder au plus haut niveau. » David Phelippeau