Bordeaux, Lyon, Paris, et Marseille: les clubs français sont plutôt en forme

FOOT Tant mieux, la phase de préparation se termine...

M. P.

— 

Le néo-Parisien Nenê devant le néo-Marseillais Cesar Azpilicueta lors du Trophée des champions, le 28 juillet 2010
Le néo-Parisien Nenê devant le néo-Marseillais Cesar Azpilicueta lors du Trophée des champions, le 28 juillet 2010 — REUTERS/Philippe Laurenson

Emirates Cup, Tournoi de Paris, Trophée Robert Louis-Dreyfus. Autant de mini-compétitions à enjeu symbolique. Elles permettent aux grands clubs français de conclure leur préparation par des matchs contre de grosses cylindrées. Et de voir ce qui fonctionne et ce qu’il va falloir travailler pour éviter de prendre l’eau en début de saison. 20minutes.fr fait le point sur les derniers matchs de préparation des quatre plus gros budgets de L1.

Bordeaux: un titre comme mise en bouche?



Les Bordelais n’ont probablement pas oublié leur fin de saison catastrophique. Pourtant amputés de leur buteur Marouane Chamakh et de leur entraîneur Laurent Blanc, les coéquipiers de Yoann Gourcuff ont montré qu’ils étaient déjà prêt. Normal, les Girondins n’ont pas de Coupe d’Europe à disputer cette saison et n’auront pas à s’économiser pour une lourde fin de saison. Au Tournoi de Paris, les hommes de Jean Tigana ont obtenu le nul contre l’AS Roma [1-1] et battu le FC Porto [2-1]. Parmi les satisfactions, la belle prestation du gardien Kevin Olimpa, en l’absence de Cédric Carrasso et Ulrich Ramé et les apports offensifs de Wendel et Plasil. Reste à savoir si Gourcuff et Alou Diarra seront encore là en septembre…



Le nul contre la Roma [1-1]:



Paris: de bonnes bases



2010-2011 sera-t-elle enfin l’année de la rédemption pour le PSG? En tout cas, les Parisiens ont recruté malin cet été. Nenê et Mathieu Bodmer ont donné au milieu parisien une grosse densité qui lui permet de bien récupérer le ballon et de vite se projeter vers l’avant. Un renfort qui a certainement contribué au PSG de terminer sa préparation invaincu. Pourtant, tout n’est pas rose. La charnière centrale inquiète. Sammy Traoré en a fait les frais lors du Tournoi de Paris, sifflé tout le long du match contre le FC Porto. Le défenseur a pris sa revanche en fin de partie en inscrivant el seul but du match, mais il faudra quelqu’un de solide pour épauler le jeune Sakho.

Le nul contre la Roma [1-1], avec le penalty de Totti retiré et arrêté:




Lyon: les jeunes poussent



Cette saison, Lyon n’a pas cassé la tirelire pour s’attacher les services d’une star du ballon rond. Jimmy Briand est la seule grosse recrue du club cet été. Une volonté de ne pas mettre les comptes dans le rouge, mais aussi d’intégrer quelques jeunes prometteurs. Les Lacazette, Tafer ou Grenier ont brillé lors du championnat d’Europe des moins de 19 ans et Claude Puel pourrait leur donner du temps de jeu. Il l’a fait lors de l’Emirate Cup et il n’a pas été déçu. Contre le Celtic Glasgow [2-2], Lacazette s’est mis en valeur, offrant le second but à Harry Novillo, âgé de 18 ans. Ces jeunes ne joueront sans doute pas en Ligue des champions, mais ils seront précieux pour faire tourner l’effectif quand le rythme de la saison s’accélèrera.



Le nul très spectaculaire contre le Milan AC [1-1]:





Marseille: le cas Ben Arfa



Sa bonne fin de saison n’excuse pas tout. Hatem Ben Arfa risque de payer son comportement qui n’enchante pas Didier Deschamps. L’OM cherche donc à vendre au meilleur prix son joueur. Et ce dernier joue le jeu, montrant tout son talent sur le terrain. Lors du Trophée des champions, il avait été le seul à faire le spectacle. Contre Valence, dans le cadre du Trophée Robert Louis-Dreyfus, Ben Arfa a poussé le vice jusqu’à inscrire le seul but de la saison. L’OM pourrait avoir des remords à perdre un tel joueur. Mais son sort semble scellé. Le Werder Brême, Newcastle et Hoffenheim sont sur les rangs…et ils se frottent les mains.



Des barres transversales dans tous les sens et un but d’école contre Valence [1-0]: