La mauvaise conduite de Schumacher refait polémique

FORMULE 1 La retraite du septuple champion du monde ne lui a pas inspiré le fair-play...

La rédaction sport

— 

Michael Schumacher a longtemps bloqué Rubens Barrichello (au second plan) au Grand Prix de Hongrie, le 1er août 2010
Michael Schumacher a longtemps bloqué Rubens Barrichello (au second plan) au Grand Prix de Hongrie, le 1er août 2010 — AFP PHOTO / ATTILA KISBENEDEK

Rubens Barrichello a eu très chaud au Grand Prix de Hongrie. Au 65e tour, le Brésilien dépasse Michael Schumacher, mais l’Allemand ne se laisse pas faire et le bloque contre le muret. Les deux hommes sont alors en pleine ligne droite à plus de 290 km/h. «C’était vraiment dangereux, du grand n’importe-quoi! Ça y est, Schumacher est de retour», tempête Barrichello à l’arrivée.

>>Revivez le Grand Prix de Hongrie en live

Sur les images, la mauvaise attitude de «Schumi» ne fait aucun doute, mais ce dernier ne se dégonfle pas: «J’ai changé de ligne une seule fois comme le règlement le prévoit, justifie-il. Je suis allé vers l’intérieur de la piste pour l’inciter à passer par l’extérieur, mais il en a décidé autrement, du coup, c’est devenu chaud.»

L’expérimenté Barrichello n’est pas dupe: «Il a les yeux rivés sur ma roue et il adapte sa trajectoire par rapport à elle. Mais ça ne sert à rien [de s’expliquer avec Schumacher], vous le connaissez, il pense qu’il a toujours raison. Il s’est arrêté pendant trois ans, mais il n’a pas changé! C’est l’une des pires crasses qu’on m’ait faites.» Pour son geste, «Schumi» a été pénalisé de dix places sur la grille lors du prochain Grand Prix de Belgique.

Volontaire ou pas, voici le geste de Schumacher: