Si vous avez loupé l'affaire Zahia

CHRONOLOGIE Retrouvez les principaux rebondissements de ces derniers mois...

20minutes.fr

— 

Les joueurs de l'équipe de France, Karim Benzema (à dr.) et Franck Ribéry, lors d'un entraînement à Clairefontaine.
Les joueurs de l'équipe de France, Karim Benzema (à dr.) et Franck Ribéry, lors d'un entraînement à Clairefontaine. — L.Bruno/Sipa

Depuis le mois d'avril 2010, l'équipe de France est secouée par une affaire de proxénétisme dont elle se serait bien passée. Retour sur les faits.

>> Pour retrouver tous nos articles sur l'affaire Zahia, cliquez ici
 
12 avril 2010: Discrètes perquisitions au Zaman Café
Après un gros travail d’écoutes, la brigade de répression du proxénétisme (BRP) perquisitionne un établissement de nuit, le Zaman Café, un restaurant-cabaret oriental. Une dizaine de personnes dont des prostituées sont arrêtées et quatre personnes sont mises en examen le vendredi suivant (le gérant du café, un serveur, un homme soupçonné d'être l'entremetteur...). Lors des auditions qui suivent les perquisitions, les noms de quatre internationaux de l’équipe de France seraient évoqués comme clients de l’établissement. Or, l’une des prostituées aurait été mineure au moment des faits (lire encadré).
 
17 avril: L'affaire devient publique
Cette affaire de mœurs aurait pu rester confidentielle, mais le journal de 19.45 de M6 lâche l’info, reprise le lendemain par l'Equipe. Rapidement, les noms de Franck Ribéry, Sydney Govou, Hatem Ben Arfa et Karim Benzema sont évoqués comme étant les quatre clients potentiels. L’entourage du milieu du Bayern confirme que le joueur a été entendu comme témoin. Sydney Govou l'a été également. Karim Benzema pas encore. Hatem Ben Arfa non plus. Il dément être concerné de près ou de loin par cette affaire.
 
Aux enquêteurs de la BRP, Franck Ribéry aurait affirmé avoir commencé à fréquenter la prostituée mineure en 2009, assurant «ignorer qu'elle était mineure au moment de leur rencontre».
 
20 avril: Abou, la pierre angulaire de l'affaire
Placé sur écoutes par la BRP ( Brigade de répression du proxénétisme) depuis des mois, Abou, jeune homme d’une trentaine d’années, a été mis en examen pour proxénétisme aggravé. Il est soupçonné d'avoir joué le rabatteur en fournissant à de riches clients des filles, le plus souvent d'origine marocaine. Ce serait lui qui serait la pierre angulaire de l’affaire Ribéry.
 
21 avril: Zahia D. confirme les faits aux enquêteurs
Le Monde publie des extraits du procès-verbal de l'audition de la jeune fille, prénomée Zahia D. Devant la BRP, elle a reconnu avoir eu des relations sexuelles tarifées avec Sidney Govou, Franck Ribéry et Karim Benzema. Pour ces deux derniers, les faits se seraient respectivement déroulés en 2009 et 2008, alors qu'elle était encore mineure. En revanche, sa rencontre avec Govou serait postérieure à sa majorité, en mars 2010. Le Web ne tarde pas à s'emparer de l'affaire et des groupes Facebook ou Twitter fleurissent.
 
28 avril: Zahia se confie dans Paris Match
Zahia D., désormais Zahia Dehar, livre sa version des faits à Paris Match. Elle confirme qu'elle aurait rencontré Karim Benzema en 2008 dans une boîte de nuit. Franck Ribéry, lui, l'aurait fait venir en avion à Munich pour fêter ses 26 ans. Fait important pour les suites judiciaires de l'affaire, elle soutient n'avoir jamais indiqué à ses clients qu'elle était mineure.
 
29 avril: Privés de Coupe du monde?
La polémique monte sur la participation des joueurs incriminés au Mondial. Roselyne Bachelot et Rama Yade préviennent: elles ne veulent pas de joueurs mis en examen en équipe de France. Raymond Domenech n'a pas à s'inquiéter, Karim Benzema ne sera pas entendu par les enquêteurs avant la Coupe du monde. Daniel Cohn-Bendit, relativise aussi, à sa manière. Il affirme qu'«on sait depuis longtemps que les footballeurs vont au bordel»...
 
2 mai: Brève apparition de Pierre Ménès et Mathieu Valbuena dans l'affaire
Le 10 Sport avance sur son site Internet qu'un nouveau joueur français de football, Mathieu Valbuena, ainsi que Pierre Ménès vont être «convoqués probablement dès la semaine prochaine par les enquêteurs chargés de l'affaire de moeurs qui secoue l'équipe de France». Le journaliste de Canal Football Club annonce aussitôt son intention de porter plainte pour diffamation. Le joueur de l'OM menace aussi le site d'une action en justice.
 
3 mai: Ribery, Benzema et Govou réagissent
Juste après la victoire en Bundesliga contre Bochum (3-1), Franck Ribéry accepte d’évoquer le sujet pour la première. «Ça blesse beaucoup ma famille. Je n’ai que ça à dire», confie-t-il au micro d’Orange Sport. Idem pour Sidney Govou le même jour lors d'un entretien au Canal Football Club. «Mon nom a été cité, je ne peux pas bien le prendre. Surtout que je n'ai strictement rien à me reprocher», explique le Lyonnais. «On dirait qu'on n'est pas des êtres humains!», lâche quant à lui Benzema dans une interview accordée le lendemain à la chaîne espagnole la Sexta.
 
7 mai: Aimé Jacquet vole au secours de Ribéry
L'ancien sélectionneur des Bleus ne comprend pas l’acharnement dont le joueur du Bayern fait l'objet. «Je suis déçu que sa vie privée soit donnée en pâture aux chiens, surtout dans notre milieu. C’est de l’hypocrisie en plus, poursuit-il. Allons, s’il vous plaît… Si on posait la question à certains, si on leur demandait comment ils se sont comportés, ils seraient embêtés, hein…», lâche le sélectionneur champion du monde 1998, interrogé par l’AFP.
 
11 mai: la lettre de Zahia à Domenech
Nouveau coup de théâtre. Selon lexpress.fr, Zahia, aurait envoyé le 6 mai dernier une lettre au sélectionneur afin de défendre les joueurs qu’elle a fréquentés. «J’apprends que la publication des déclarations que j’ai faites aux policiers pourrait entraîner la mise à l’écart de certains joueurs de l’équipe de France. Je suis stupéfaite autant qu’attristée», écrit-elle. Avant de poursuivre, sur un ton toujours ton solennel: «Comment aurais-je pu imaginer, alors que j’ai toujours caché mon âge que leur bonne foi pourrait un jour être remise en cause.» Contactée par 20minutes.fr, la FFF affirme «ne pas être au courant de cette histoire».
 
3 juin: Abou refait parler de lui
A peine libéré après un mois et demi de détention, Abou-Sofiane M. tient à nier son implication supposée dans l’affaire Zahia. «On m'a accusé de proxénétisme aggravé. Aujourd'hui en France quelqu'un qui est accusé pour cela ne serait pas sorti au bout de six semaines, affirme-t-il au micro de France Info. J'ai pu voir plein de choses dites à la presse et à la télévision et je n'ai pu rien dire. Ce qui me désole le plus, c'est qu'il y a plein de gens qui ont été mis en cause alors qu'ils n'avaient rien à voir.»
 
20 juillet: Ribery et Benzema en garde à vue
L'affaire a beau s'être un peu tassée pendant la Coupe du monde, elle est loin d'être terminée. D'après une information de l'AFP, Franck Ribéry et Karim Benzema sont entendus sous le régime de la garde à vue par les policiers de la BRP.

En raison des débordements systématiques sur ce sujet, nous sommes contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension. 

Justice
Le fait de solliciter des relations sexuelles avec une mineure prostituée est passible de 3 ans de prison et de 45.000 euros d'amende. Mais il revient à l'accusation de prouver que le client savait que la prostituée était mineure.