L'Espagne fait le boulot... Soporifique Brésil...

FOOT Le résumé de la journée...

La rédaction sport

— 

David Villa, c'est un peu l'homme du match de l'Espagne face au Chili. L'attaquant a ouvert le score à la 24e minute. Il a été imité à la 37e par Andres Iniesta. (Espagne - Chili 2-1, le 25 juin 2010)
David Villa, c'est un peu l'homme du match de l'Espagne face au Chili. L'attaquant a ouvert le score à la 24e minute. Il a été imité à la 37e par Andres Iniesta. (Espagne - Chili 2-1, le 25 juin 2010) — A.BIANCHI/REUTERS

Côté d’Ivoire 0-0 Corée du Nord

Le cimetière des Eléphants

La mission était trop dure…  Pour se qualifier, les Ivoiriens devaient atomiser la Corée du Nord et espérer un revers du Portugal face au Brésil. Malgré une bonne entame et deux buts dans la première demi-heure,  les coéquipiers  de Didier Drogba ont arrêté d’y croire au retour des vestiaires. Finalement, les Eléphants en planteront trois, le dernier étant l’œuvre de Salomon Kalou. Suffisant pour réjouir la nombreuse troupe de supporters ayant fait le voyage depuis Abidjan. Mais pas assez pour se qualifier. Au final, les Ivoiriens peuvent avoir le regret de ne pas s’être imposé lors du premier match face au Portugal.

>> Revivez le live-comme-à-la-maison

Brésil 0-0 Portugal


Fallait pas jouer à l’heure de la sieste…

Match nul. Dans tous les sens du termes. C’est bien simple, sans le poteau de Nilmar en milieu de première mi-temps et les grigris de Ronaldo, on aurait eu plus l’impression d’assister à une séance d’hypnose collective qu’à un match de Coupe du monde. Pourtant, cet affrontement entre cousins promettait beaucoup. Mais comme souvent dans cette Coupe du monde, le spectacle n’avait pas le code de l’immeuble. Bref, un 0-0 qui arrange tout le monde,  pas de blessés mais quelques cartons . C’est toujours ça, on défaut de jeu, on a vu pas mal de tacles assassins et de semelles meurtrières. Ca aussi ça, le foot.

>> Le match à revivre en live

Suisse 0-0 Honduras

L'Oscar du pire match?


Un cauchemar, une purge, une horreur. Les Suisses devaient marquer deux fois, ils n'ont même pas réussi à se mettre en position de buts. C'est une bonne nouvelle pour le football, la tactique ultra défensive, ca ne paie pas à chaque fois. Les deux équipes quittent la compétition, sans regret. La victoire suisse face à l'Espagne était bien un accident.


>> Par ici pour revivre la partie

Espagne 2-1 Chili

L’Espagne assure l’essentiel

On a craint une vingtaine de minutes pour l’Espagne, bougée dans les grandes lignes par une équipe chilienne volontaire et physique. Mais il a suffi d’une sortie hasardeuse du gardien Bravo pour permettre à Villa de remettre les choses dans le bon ordre. Ensuite, les hommes de Del Bosque ont déroulé, profitant du deuxième but d’Iniesta et de l’expulsion (parfaitement injustifiée) d’Estrada. La réaction du Chili en début de deuxième mi-temps suffit aux hommes de Bielsa pour se qualifier. Finalement, tout le monde est content , sauf peut-être les Portugais. Ils rencontreront une équipe d’Espagne en pleine forme en huitièmes.

>> Revivez la rencontre