Dunga et Eriksson critiquent Lannoy

MONDIAL2010 L'arbitrage du Français Stéphane Lannoy a été critiqué par les coachs brésiliens et ivoiriens...

Antoine Maes

— 

Stéphane Lannoy, seul arbitre français de la coupe du monde, expulse Kaka le 20 juin 2010 lors du match Brésil-Côte d'Ivoire.
Stéphane Lannoy, seul arbitre français de la coupe du monde, expulse Kaka le 20 juin 2010 lors du match Brésil-Côte d'Ivoire. — no credit

De notre envoyé spécial à Johannesburg,

Si l’équipe de France ne risque pas d’aller loin dans ce Mondial, on ne sait pas encore jusqu’où ira Stéphane Lannoy. La polémique qui a suivie sa performance lors de la victoire brésilienne contre la Côte d’Ivoire (3-1) ne devrait pas l’aider à voir très loin. C’est un signe: les deux camps lui sont tombés dessus au moment de commenter son match. Premier point chaud, le 2e but brésilien de Luis Fabiano, qui s’aide de la main pour faire le break. «Le ballon rebondit sur ma main et sur mon épaule, mais c’est involontaire. Mais je dois reconnaitre que c’est un des plus beaux buts de ma carrière», se marre Luis Fabiano dans un grand éclat de rire. Sven-Goran Eriksson, lui, rigole moins. «Le Brésil ne devrait pas se plaindre. Sur ce but, ce n’est pas une, mais deux fois que Fabiano s’aide de la main», lâche, glacial, le sélectionneur ivoirien.

«Une expulsion totalement injuste»
Car oui, les Brésiliens ne sont pas contents non plus. Kaka, expulsé dans les dernières minutes, va manquer le dernier match contre le Portugal. Mais son carton rouge, le madrilène le doit plus à Kader Keita, qui en a fait des tonnes lors d’un accrochage entre les deux joueurs. «Il le pousse. Pas très fort, mais il le pousse», ose Eriksson. Son collègue d’en face, fou furieux sur le bord de la touche, est à peine plus mesuré quelques minutes plus tard quand il évoque son meneur de jeu. «C’est une expulsion totalement injuste. L’arbitre a laissé les Ivoiriens être violents. Il a permis des choses qui ne sont pas autorisées», souffle Dunga. Au final, Stéphane Lannoy en prend donc pour son grade. Mais la FIFA interdit à ses arbitres de commenter leur match à chaud. Lui qui n’est pas du genre à se défiler aurait sûrement eu un petit mot à dire.