TLM : Hazebrouck jette l'éponge

©2006 20 minutes

— 

Ni viré, ni démissionnaire

Samedi, Jean-Pierre Balduyck, maire (PS) de Tourcoing et président du Conseil de surveillance du TLM, a annoncé que Jacques Hazebrouck, l'actuel président tourquennois, laisserait sa place à la fin de la saison à Carlos Do Novo (45 ans)

En place depuis 2001, Jacques Hazebrouck restera au club pour s'occuper « du développement du centre de formation »

« Je suis à la retraite depuis cinq ans, et je n'ai jamais eu l'impression de l'être vraiment

La présidence est une charge lourde à porter », explique le futur ex-boss du club de volley-ball tourquennois

Entériné lors du conseil de surveillance, ce remaniement a aussi pour but de « professionnaliser davantage le club en confiant la présidence à un homme neuf » selon Jacques Hazebrouck

Dirigé par des bénévoles, le TLM a en effet du mal à suivre le rythme des grosses cylindrées du championnat, même si son budget présente un solde positif (de l'ordre de 4 000 euros)

« Le TLM est devenu une entreprise », souligne Jean-Pierre Balduyck

D'où l'arrivée de Carlos Do Novo, directeur régional d'une grande société de BTP, présenté par Jacques Hazebrouck lui-même au maire de Tourcoing, accessoirement beau-frère d'Alex Sloboda (ancien joueur du club) et de Paulinho (actuel libero)

Carlos Do Novo devra présenter dans quelques semaines au maire un plan d'action sur trois ans

Avec une volonté : augmenter le budget en ramenant de nouveaux sponsors

Il faut « se donner les moyens de nos ambitions », résume Carlos Do Novo

Antoine Maes