un Vent de nationale 1souffle sur Souffel'

— 

Tony Traineau, le pivot du BCS.
Tony Traineau, le pivot du BCS. — G. Varela / 20 Minutes

Souffelweyersheim ne veut pas expérimenter « jamais trois sans quatre ». Après trois échecs consécutifs pour monter en Nationale 1, les joueurs du BCS entendent saisir leur chance face à Garonne, samedi à 20 h à l'Espace des Sept-Arpents. « On a les crocs, annonce le pivot Tony Traineau. On sait qu'ils vont jouer le coup à fond. A nous de leur faire comprendre que nous sommes chez nous et que cette montée, on va aller la chercher. »

« Notre public, le sixième homme »
Pour cela, le BCS va devoir remonter le handicap de six points qu'il a concédé lors du match aller (défaite 65-59). « L'objectif est de ne pas s'occuper du score. Devant notre public, on va mettre de l'euphorie dans notre jeu, explique le pivot. On verra ensuite s'il faut gérer ou non le tableau d'affichage. » Une chose est sûre, les Souffelois ont retenu la leçon de leurs échecs précédents : ils veulent soigner leur entame de match. Tony Traineau compte s'appuyer sur le public des Sept-Arpents, « notre sixième homme », pour venir à bout de Garonne. « On va se laisser pousser par lui. » A domicile, le BCS n'a perdu aucun match de Nationale 2 cette saison et ses adversaires ont souvent été dépassés. Ses victoires ont été obtenues sur un score moyen de 83-60. Même une équipe de Pro A, Dijon en Coupe de France, s'est inclinée à Souffel'. F. H.