France-Australie : Galthié dégaine son « équipe premium », malgré les blessures et les méformes

RUGBY Comme prévu, Cyril Baille et Romain Ntamack seront bien titulaires samedi face aux Wallabies même s’ils reviennent tout juste de blessure

Nicolas Stival
Romain Ntamack et Thomas Ramos seront titulaires avec le XV de France contre l'Australie, samedi à Saint-Denis.
Romain Ntamack et Thomas Ramos seront titulaires avec le XV de France contre l'Australie, samedi à Saint-Denis. — Bruce White / Colorsport / Shutterstock / Sipa
  • En tenant compte des blessures des cadres Willemse, Cros, Villière et Jaminet, Fabien Galthié a annoncé une équipe de France sans énorme surprise avant le match contre l’Australie, samedi à Saint-Denis.
  • Tout juste revenus de blessure, Romain Ntamack et Cyril Baille sont titulaires.
  • Guère convaincant depuis son arrivée au Racing 92, Cameron Woki garde sa place en 2e ligne, par fidélité de l’encadrement à son « équipe premium ».

Ce n’était pas du bluff. Revêtus d’une chasuble de titulaire mercredi à l’entraînement, les Toulousains Romain Ntamack et Cyril Baille débuteront bien le premier test-match de l’automne du XV de France contre l’Australie, samedi au Stade de France. L’ouvreur n’a plus joué depuis le 11 septembre et une entorse de la cheville, tandis qie le pilier gauche n’a compilé que 34 minutes cette saison, samedi à Bayonne (26-22), après une opération d’un adducteur en août ? Peu importe, ils sont prêts et ont montré des garanties dans ce sens à l’encadrement, selon Fabien Galthié.




« Il y a un risque pour Cyril Baille comme pour d’autres joueurs, a lâché le sélectionneur des Bleus ce jeudi, après l’annonce des 23 appelés à défier les Wallabies. C’est un sport de combat, d’endurance, de vitesse d’adresse qui nécessite beaucoup de compétences. »

Pour le reste, Thibaud Flament remplace comme prévu en 2e ligne Paul Willemse, touché à une cuisse et qui devrait aussi manquer les chocs suivants contre l’Afrique du Sud et le Japon. Cameron Woki sera bien à ses côtés, malgré une entame de saison médiocre de l’ancien Bordelo-Béglais avec son nouveau club du Racing 92.

Thomas Ramos buteur

« Cameron fait partie de l’équipe premium qui a fait le Grand Chelem et cette équipe a 87 % de victoires, rappelle Galthié, qui a une nouvelle fois différencié sa formation type de l’équipe « développement », comme celle amenée cet été au Japon. Il faut continuer à progresser, créer de l’émulation. Mais pourquoi challenger en permanence les joueurs sous prétexte d’un début poussif ? »

Quant à Thomas Ramos, habitué à boulotter les miettes avec le XV de France, il sera cette fois son arrière et buteur, alors que son concurrent et coéquipier toulousain Melvyn Jaminet est blessé.



La principale surprise se niche chez les « finisseurs », selon la novlangue bleue. Par rapport à la séance de mercredi à Marcoussis, l’ailier Mathis Lebel (encore un Toulousain, il y en a d’ailleurs sept dans l’équipe de départ et un autre sur le banc) glisse dans les tribunes, pour laisser sa place au 2e ligne lyonnais Kylian Geraci. Le couteau suisse du Stade Français Sekou Macalou couvre à la fois les postes de 3e ligne et d’ailier face aux « cow-boys » australiens, selon l’expression d’un Galthié très inspiré ce jeudi.