La sélection de Yachvili chez les Bleus fait polémique

RUGBY Le Biarritz Olympique rappelle que son demi de mêlée revient à peine de blessure...

M. P. (avec agence)

— 

Le demi de mêlée du XV de France Jean-Baptiste Elissalde et le pilier Julien Brugnaut, blessés, ont déclaré forfait lundi pour la réception de l'Angleterre, samedi lors de la 3e journée du Tournoi des six nations, et sont remplacés par Jean-Baptiste Poux et Dimitri Yachvili.
Le demi de mêlée du XV de France Jean-Baptiste Elissalde et le pilier Julien Brugnaut, blessés, ont déclaré forfait lundi pour la réception de l'Angleterre, samedi lors de la 3e journée du Tournoi des six nations, et sont remplacés par Jean-Baptiste Poux et Dimitri Yachvili. — Damien Meyer AFP/Archives

«Tout d'abord, je suis très attristé par la blessure de Fred.» Certes, la rupture des ligaments croisés de Michalak permet à Dimitri Yachvili de retrouver les rangs de l’équipe de France, mais le demi de mêlée du Biarritz Olympique sait aussi ce que c’est de ne pouvoir jouer à cause d’un pépin physique. Ce dernier a lui-même manqué le début du tournoi des VI Nations à cause d’une entorse au genou survenue en janvier.

Yachvili n’a donc retrouvé les terrains de Top 14 que le week-end dernier. Un peu court selon son club. «Je ne suis pas très content et je l'ai fait savoir au sélectionneur, tonne Laurent Rodriguez, le manager du BO. Dimitri a eu sept semaines de coupure et un match de championnat. Le convoquer en équipe de France est un peu précipité. Ce n'est pas rendre service au joueur.» Le club basque est d’autant plus échaudé que leur 3e ligne, Imanol Harinordoquy, de retour de sélection n’a pu tenir sa place face à Toulon à cause de douleurs aux lombaires.
 
Mais pour le sélectionneur du XV de France, Marc Lièvremont, il n'y a pas de problème Yachvili: «C'est dans la logique des choses. Il sort d'une blessure de six semaines, il a repris la course depuis quinze jours. Il a joué quatre-vingt minutes avec son club ce week-end et il a été très bon.» Il ne reste qu’à espérer qu’il le soit encore samedi face à l’Italie et, surtout, qu’il ne se blesse pas.