Revivez la 27e journée de Ligue en multiplex comme-à-la-maison

N.A. (M. P. pour le live)

— 

Laurent Blanc, l'entraineur des Girondins de Bordeaux, lors du match contre Monaco, le 10 février 2010
Laurent Blanc, l'entraineur des Girondins de Bordeaux, lors du match contre Monaco, le 10 février 2010 — Olivier Pon

L'avant-match

Samedi
 :

(19h) Sochaux - Toulouse 

Rennes - Monaco 

Boulogne - Lyon 

Lens - PSG 

Nice – Nancy 

Auxerre -Valenciennes 

(21h) Saint-Etienne - Lille 

 

 Dimanche :

Grenoble – Le Mans 

Marseille - Lorient 

(21h) Bordeaux- Montpellier 

 

>> Une 27e journée de Ligue 1 à suivre comme-à-la-maison dès 19h

>> Retrouvez le classement de Ligue 1 ici

 

La phrase de la semaine : «Monsieur vous n’êtes pas le bienvenu à Lens».

Le président du Paris Saint - Germain n’est «pas le bienvenu» à Lens pour le match de samedi, a déclaré Guy Delcourt, le maire de Lens. Il reproche au président du club de la capitale d'avoir critiqué le président de l'OM après le boycott du déplacement à Paris par les supporters marseillais.

 

Le retour 

Cesar Delgado tombe à pic, le milieu offensif argentin fait son grand retour face à Boulogne après quinze jours d’absence en raison d’une blessure aux ischio -jambiers. L’occasion de reprendre du poil de la bête avant un importantissime quart de finale retour face au Real Madrid mercredi.

 

Laurent Blanc fâché

Laurent Blanc est sur les nerfs, c’est assez rare pour être souligné. La raison ? La LFP vient d’annoncer que la rencontre Bordeaux-Auxerre se jouera le 10 mars, les bordelais se verront donc jouer trois matches en six jours dont le fameux quart de finale retour de la Ligue de Champions contre l’Olympiakos. Une décision qui met en rogne le champion du monde 98  «Je trouve que cette date du 10 mars n'est pas cohérente, qu'elle est dénuée d'équité sportive et surtout, qu'elle va à l'encontre de ce que la Ligue avait fait jusqu'à maintenant, à savoir protéger les clubs engagés en Ligue des champions». On peut pas lui en tenir rigueur puisque le match a été reporté pour permettre aux Girondins de préparer au mieux leur quart de finale aller contre l’Olympiakos. «Quand on me dit qu'on a peur qu'éventuellement Bordeaux se qualifie pour les demi-finales de la Champions League ça me fait doucement rigoler. On devrait se réjouir de ça, alors qu'on craint plutôt pour la mise à jour du calendrier» a déclaré l’entraineur bordelais, exaspéré.