Domenech mis sous tutelle? Gérard Houllier dément

FOOTBALL Le sélectionneur ne devrait pas avoir les mains totalement libres jusqu'au Mondial...

La rédaction sport

— 

Le sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech, le 9 septembre 2009 en Serbie.
Le sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech, le 9 septembre 2009 en Serbie. — M.Djurica/REUTERS

Certes Raymond Domenech conduira bien les Bleus en Afrique du Sud. L’attaque de Guy Chambily, le doyen du conseil fédéral de la Fédération française de football, n’a pas porté ses fruits. Mais France Football révèle aujourd’hui qu’une réunion s’est tenue jeudi 17 décembre entre membres la Fédération française de football (FFF) afin d’étudier les moyens d’encadrer le sélectionneur. Si l'hypothèse Jean-Michel Aulas à été écartée, le président lensois Gervais Martel devrait devenir manager général des Bleus et Gérard Houllier, actuel directeur technique national, prendrait la fonction de manager sportif. Une décision devrait être prise fin janvier. Coincé entre ces deux gardes du corps, Domenech n'aurait plus alors le champ libre, ni en matière technique, ni en matière médiatique.


La Fédération dément

 

Cette information a été immédiatement contestée par les dirigeants de la FFF. «Mon avis, c'est que Domenech est un grand garçon. Il n'a pas besoin de ça, c'est mon avis, ça n'engage que moi, a estimé Noël Le Graët, vice-président de la Fédé avant de s'agacer.  Et puis "Domenech, Domenech, Domenech..." il faudrait penser à changer de littérature. Et lors de la dernière réunion du conseil fédéral (vendredi dernier), je n'ai pas eu l'impression que cette idée de tutelle se dégageait.»


Au final, on a plutôt l'impression que c'est le mot "Tutelle" qui choque les dirigeants du foot. Comme s'ils ne voulaient pas foisser qui que ce soit. «Tutelle, comme l'a évoqué la presse, c'est excessif, il s'agirait juste de l'aider dans l'image, la communication. De toutes façons, c'est le conseil fédéral qui prendra une décision, ainsi que Club France, en janvier.», a ainsi expliqué Gervais Martel, président de Lens et membre du syndicat des clubs (UCPF).  «Je suis stupéfait d'entendre parler de ça, s'est de son côté emporté Gérard Houllier, pas une fois cela n'a été évoqué au conseil fédéral.»


Pensez-vous qu'il soit nécessaire de cadenasser ainsi le sélectionneur? N'est-ce pas un signe de faiblesse envoyé aux joueurs? Houllier et Martel sont-ils les bonnes personnes? Alain Boghossian, sélectionneur adjoint, a-t-il encore un rôle?