Les Olympiens espèrent réaliser une semaine à neuf points

Sandrine Dominique

— 

« Après la victoire à Nancy (0-3), qui était importante, on gagne [à Zurich (0-1)]. Donc la semaine est déjà pas mal. Maintenant il faut battre Paris pour qu'elle soit extraordinaire. » En quelques mots, l'entraîneur des gardiens de l'OM, Laurent Spinosi, a résumé tout l'enjeu du « clasico », dimanche, entre Marseille et Paris. Et comme pour en remettre une couche, Benoît Cheyrou précise : « De ces trois matchs, le plus important c'est Paris, même si ce n'est que trois points. C'est la rencontre la plus attendue. Les confrontations contre Lyon ou Bordeaux sont aussi des matchs d'envergure, mais contre Paris ça restera toujours spécial. »

Si les Olympiens ont été reboostés par leurs deux succès consécutifs à Nancy et Zurich, ils pourraient aussi en payer le prix fort sur le plan physique. Le manque de fraîcheur pourrait se faire fortement sentir, face à des Parisiens qui auront eu une semaine pleine pour préparer ce choc. « Les prochains jours vont être importants pour récupérer, car avec trois matchs en une semaine, les jambes sont forcément un peu lourdes. Il faut s'appliquer sur la récupération », insiste Mamadou Niang. Alors, pour prévenir toute baisse de régime, Didier Deschamps fera-t-il à nouveau tourner son groupe ? Remis de sa blessure à la cuisse, Diawara postulera en tout cas à une place dans l'axe de la défense. De son côté, Ben Arfa, ménagé lors des deux dernières rencontres, pourrait être titularisé dimanche face au PSG. Un clin d'oeil ironique à l'épisode malheureux de la saison dernière où, remplaçant, il avait refusé d'entrer en cours de partie ? W