L'Asvel doit vite rebondir

— 

Quatre mois après leur duel en finale du championnat de France, Orléans et l'Asvel se retrouvent ce soir (20 h 30 sur Sport+) dans le cadre de la 4e journée de Pro A. Les deux formations abordent cette rencontre avec la volonté de se relancer, deux jours après avoir sombré dans les grandes largeurs pour leurs débuts en Euroligue. « Notre adversaire ne doit pas ressentir sa défaite de la même manière que nous car il a débuté contre le favori de sa poule [Olympiakos] », estime Vincent Collet, fort mari par le revers de son équipe à Kaunas (71-52). « Nous sommes retombés dans les travers que nous avions affichés lors de notre premier match perdu face à Dijon (75-81). Nous n'avons pas joué suffisamment ensemble et avons très vite basculé dans l'à-peu-près avec beaucoup d'initiatives individuelles. » Le coach des champions de France en titre a notamment pointé du doigt la prestation de l'Américain Bobby Dixon, crédité d'une seule passe décisive en Lituanie. « Il a oublié d'être meneur de jeu et d'impliquer ses partenaires ». Dans le Loiret, Vincent Collet attend une réaction de ses joueurs afin de « réaliser un exploit ». « Il faudra se faire violence, lutter et être solide mentalement contre une équipe qui a plus de certitudes que nous », prévient-il, ajoutant que sa formation est « clairement dans le doute ». W

S. M.