Fabien Pelous plaque Chabal et Laporte

RUGBY L'ancien capitaine du XV de France publie son autobiographie...

A.P.

— 

Le deuxième ligne du XV de France Fabien Pelous, retenu comme remplaçant, est "très heureux" d'être en mesure de participer, en tant que remplaçant, au quatrième match de la Coupe du monde, face à la Géorgie, dimanche à Marseille, a indiqué le manager Jo Maso.
Le deuxième ligne du XV de France Fabien Pelous, retenu comme remplaçant, est "très heureux" d'être en mesure de participer, en tant que remplaçant, au quatrième match de la Coupe du monde, face à la Géorgie, dimanche à Marseille, a indiqué le manager Jo Maso. — Martin Bureau AFP

Tout juste retiré des terrains, le joueur le plus capé de l’histoire du rugby français revient sur sa longue et belle carrière dans un livre, 118 vies (comme autant de sélections en équipe de France). L’Equipe Mag publie quelques passages de cette autobiographie. Pelous revient en autre sur la naissance de la «Chabalmia» lors de la Coupe du monde 2007. «Il y avait un décalage entre sa médiatisation et sa légitimité aux yeux du milieu sportif, donc aux nôtres aussi… Cette médiatisation n’était pas justifiée», remarque l’ancien deuxième-ligne.

Toujours concernant le Mondial 2007, Fabien Pelous donne le fond de sa pensée à propos de l’épisode de la lettre à Guy Moquet lue avant France-Argentine à la demande de Bernard Laporte. «Ce jour-là, une cassure est née… Quel Laporte avions nous face à nous: le sélectionneur du XV de France depuis 2000 ou le futur secrétaire d’Etat? Etait-il avec nous? Avions-nous été manipulés?» s’interroge encore l’ancien capitaine des Bleus.