Une équipe de France ibère décevante

BASKET Les Bleus ont été éliminés par les Espagnols (66-86) en quart de l'Euro…

N.G.

— 

 Pau Gasol à la lutte avec Ali Traoré et Nicolas Batum, le 17 septembre 2009 à Katowice.
 Pau Gasol à la lutte avec Ali Traoré et Nicolas Batum, le 17 septembre 2009 à Katowice. — P.Andrews / REUTERS

Brillante contre la Macédoine, désespérante hier contre l’Espagne, la France est décidément la championne de l’inconstance. Les Bleus, étouffés offensivement et dépassés défensivement, n’ont rien pu faire contre les champions du monde en titre (66-86) en quart de finale de l’Euro polonais. Ils vont ruminer longtemps leur victoire obtenue mardi contre les Grecs qui leur a offert la sélection de Pau Gasol comme adversaire.

Parker marqué de près


«Cela commencera par un match défensif énorme, sinon cela deviendra quasiment mission impossible», avait prévenu Vincent Collet. Le sélectionneur des Bleus avait raison, mais ses joueurs ne l’ont pas entendu. Dès les premières minutes, les pertes de balle française se multiplient. Les deux raquettes sont embouteillées, alors Espagnols et Français s’essaient au concours à trois points. A ce petit jeu, les coéquipiers du prodige Ricky Rubio (18 ans) sont largement meilleurs (5/9 au premier quart-temps).

>> Un match à revivre en live comme-à-la-maison


Dans le duel des stars NBA, Pau Gasol carbure (28 points, 9 rebonds). Impressionnant, le pivot fait le tour de Ronny Turiaf, comme s’il était un vulgaire poteau. Tony Parker, lui, peine à se frayer un chemin jusqu’au panier. Et c’est toute l’équipe de France qui agonise. Après cette cruelle élimination, les Bleus vont devoir se remobiliser pour aller chercher la sixième ou septième place, qualificatives pour le Mondial 2010.