Zambelli, agent content à VA

— 

Henri Zambelli, conseiller de Decourrière.
Henri Zambelli, conseiller de Decourrière. — F. LO PRESTI / AFP

« Par rapport à mes débuts, on a un peu plus mal à la tête. » Après une vingtaine d'années comme agent de joueurs, Henri Zambelli, 52 ans, a décidé de changer de métier. Francis Decourrière, le boss de Valenciennes, a en effet officialisé hier la nomination de l'ancien joueur de Nice au poste de « conseiller du président », ce qui était dans l'air depuis quelques semaines. « Ce que je vois en lui, c'est un peu comme Bernard Lacombe à Lyon ou Daniel Jeandupeux au Mans. Il a une grande expérience du milieu du foot », souligne Decourrière. Au VAFC, on connaît bien Henri Zambelli, qui a été l'agent d'Eric Chelle, de Steve Savidan, de José Saez. Aujourd'hui, il est salarié du club, et a abandonné son activité. « J'ai eu des bons contacts avec lui en tant qu'agent. Par exemple sur le service après-vente, pardonnez-moi l'expression, quand un avant-centre célèbre avait besoin de se faire recadrer », sourit Decourrière.

Au VAFC, son rôle sera de décharger d'un peu de travail le président. Sans ambiguïté : « Il n'y aura pas d'interférence, le patron, c'est M. Decourrière », souligne Zambelli, un ami de la famille de Sandra le Dréan, ancienne ailière de l'USVO lorsque Decourrière en était le président. Naturellement, il interviendra également au niveau du recrutement, son domaine de prédilection. Et se retrouvera donc autour de la table des négociations avec ces anciens collègues. « Je pense que j'ai un peu de caractère, et je connais la musique », sourit Zambelli de son accent chantant du sud. Pour le club, c'est en tout cas une belle recrue. W

A. M.