L'Hermine ne s'en sort pas mal

— 

C'est officiel, l'Hermine de Nantes évoluera bien en Pro B la saison prochaine. Le club nantais devra toutefois éponger sa dette (proche de 300 000 euros) sur deux ans au lieu de trois : 200 000 euros pour la saison à venir et 100 000 euros pour la suivante. « Le challenge est énorme », selon Marcel Etienne, le président de la section pro. Le budget du club nantais devrait être sensiblement le même que la saison dernière (1,5 million). Bonne nouvelle, le sponsoring devrait augmenter de 20 % par rapport à la saison 2008-2009. « Il y a eu une dynamique naturelle qui s'est mise en route quand nous avons été en difficultés, poursuit Etienne. Spontanément, des gens m'ont appelé pour me dire qu'ils nous soutenaient financièrement... » En attendant, la masse salariale de l'Hermine sera encadrée. Elle passe de 460 000 à 440 000 euros de salaires bruts pour les joueurs pour cette saison. L'entraîneur nantais Antoine Michon a désormais pour mission de conserver son ossature française (Labeyrie, Boissié, Gayon et Bardet) et de recruter malin. W

D. P.