Les Egyptiens démentent avoir été volés par des prostituées

EN BREF Le capitaine accuse les journalistes...

La rédaction sport

— 

Les footballeurs égyptiens fêtant leur victoire face à l'Italie lors de la coupe des Confédérations, le 18 juin 2009.
Les footballeurs égyptiens fêtant leur victoire face à l'Italie lors de la coupe des Confédérations, le 18 juin 2009. — D.Martinez/REUTERS

Tout est parti d’une banale histoire de vol dans l’hôtel de la délégation égyptienne, présente en Afrique du Sud pour la Coupe des confédérations. Sauf que selon le journal «The Independent», celles qui ont commis l’infraction sont des femmes légères, venues fêter la victoire des Pharaons face à l’Italie (1-0).

Un scénario réfuté par les joueurs égyptiens qui ont décidé de réagir, par la voix de leur capitaine, Mohamed Abou Trika qui a menacé de prendre sa retraite internationale si l'équipe n'obtenait pas réparation. Il souhaite aussi que sa fédération porte plainte pour diffamation.

«Mes coéquipiers et moi sommes respectueux. Nous prions cinq fois par jour et donnons toujours le meilleur de nous-mêmes sur le terrain, a certifié le leader des Pharaons. Vous avez le droit de nous critiquer en termes footballistiques, mais vous ne pouvez pas nous juger sur notre morale.»