Tour de France 2022 : Jasper Philipsen frustre la France au sprint... Journée compliquée pour la Jumbo-Visma... Revivez la 15e étape en direct

CYCLISME Suivez en direct avec nous la 15e étape du Tour de France ce dimanche entre Rodez et Carcassonne

Antoine Huot de Saint Albin
— 
Jasper Philipsen a remporté la 15e étape du Tour.
Jasper Philipsen a remporté la 15e étape du Tour. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

L'ESSENTIEL

  • La 15e étape du Tour de France mène les coureurs de Rodez à Carcassonne (202,5 km) ce dimanche.
  • Après des journées compliquées, cette étape semble promise aux sprinteurs, juste avant de se reposer, lundi.
  • Wout Van Aert pourrait augmenter encore plus son avance en tête du classement du maillot vert. Mais la conccurence sera rude (Ewan, Jakobsen, Philipsen, Groenewegen...)
  • Tous les résultats et classements sont à retrouver par ici

 


 

Allez, on va en rester là pour aujourd'hui. Je vous prépare un petit débrief de l'étape dans un nouveau papier dans les minutes qui viennent. On se retrouve dès mardi pour la 16e étape, et le début des Pyrénées.
17h54 : Au classement général, Jonas Vingegaard, qui a connu une journée très compliquée, est toujours en jaune. Et, s'il a perdu deux coéquipiers, il n'a pas perdu de temps.
17h52 : Le classement de l'étape

 

17h52 : Bon ben finalement, on pensait s'ennuyer et, en fait, on a bien vibré aujourd'hui.
17h50 : Comment ne pas être dégouté pour Benjamin Thomas, repris à moins de 400 m de la ligne après un effort surhumain. Le pistard est passé si proche d'une victoire d'étape dans le Tour.
Victoire de Jasper Philipsen à Carcassonne le long des barrières. Il devance Wout Van Aert et Mads Pedersen.
VICTOIIIIIRE DE PHILIPSEN
300 m : Benjamin Thomas repris.
1 km : ALLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLEEEEZ
1,7 km : On va crever, allez Benjamin.
2 km : 6 secondes d'avance.
2,4 km : 10 secondes pour Thomas.
3 km : 13 secondes d'avance, allez, allez, allez.
3,4 km : ALLEZ BENJAMIIIIIIIIIIIIIIIIIIN
3,7 km : Plus que 8 secondes d'avance pour le coureur de la Cofidis.
4,6 km : Benjamin Thomas y va seul. Gougeard n'en peut plus.
5 km : ça va être chaaaaaaaaaaauuuuuuuuuuuuuud
6 km : 16 secondes d'avance ! Ca repart à la hausse ! ALLLEZ
7 km : 11 secondes d'avance. Le peloton est en train de fondre sur eux.
8 km : C'est Ineos qui roule fort. On ne sait pas pourquoi, mais ça roule fort. 14 secondes d'avance.
9 km : Le peloton qui repart de plus belle. l'écart va redescendre.
10 km : 30secondes d'avance !!!!
11 km : Le vent de face calme le peloton. Et les échappées reprennent un peu de temps. Vingt secondes d'avance.
13 km : Attention, il y a du vent. Est-ce qu'on pourrait assister à des bordures ?
15 km : Aie aie aie, l'écart qui baisse pour Alexis Gougeard et Benjamin Thomas. Plus qu'une quinzaine de secondes d'avance.
18 km : Toujours 23 secondes d'avance pour Gougeard et Thomas. Ca va être compliqué pour eux, mais on lâche rien.
21 km : Ca tente de récupérer des forces dans le peloton. L'écart plafonne. Allez la France.
25 km : Encore 25 secondes d'avance pour les Français. IL N'Y A PAS DE DOULEUR QUI SOIT !!!!
26 km : La Total-Direct Energies qui met à rouler aussi à l'avant du peloton, pour Peter Sagan.
26 km : Le groupe Groenewegen rentre sur le peloton après un énorme effort de son équipe, notamment de Michael Matthews.
28 km : Gougeard et Thomas creusent un peu l'écart, avec 36 secondes d'avance. ALLEZ LES PETITS.
34 km : La Bora a rejoint DSM et Trek pour rouler à l'avant du peloton. La Bora roule pour Van Poppel. Mais les deux Français ont encore une petite trentaine de secondes d'avance.
36 km : Ca roule fort pour les deux Français. Ca doit taper sur les tempes, avec les efforts et la chaleur. Pendant ce temps, ça roule fort chez la Bike-Exchange pour tenter de ramener Groenewegen.
40 km : Gougeard et Thomas possèdent une vingtaine de secondes d'avance sur le peloton, toujours mené par la Trek. Qui est aidée par DSM, pour Alberto Dainese.
47 km : Benjamin Thomas et Alexis Gougeard prennent la poudre d'escampette. Comme prévu, ça va attaquer.
48 km : Bon, par contre, après la côte, ça va être compliqué pour la Trek de contrôler tous les contres. Parce que ça roule fort dans l'équipe américaine, mais ça perd aussi des élements. La fin de course va être alléchante.
51 km : Groenewegen et Matthews lâchés. Il ne reste plus beaucoup de sprinteurs dans le peloton (Van Aert, Philipsen, Sagan).
52 km : Le rythme de fou mis par la Trek de Pedersen, qui envoie Ewan dans les cordes. Rutsch est repris.
53 km : Les échappées ont été repris. Du coup, ça relance en tête du peloton avec Rutsch et Perichon.
54 km : Enormément de coureurs distancés, notamment des sprinteurs comme Jakobsen ou Walscheid.
55 km : Vingegaard n'a plus que Wout Van Aert comme coéquipier dans le peloton. Journée très compliquée pour la Jumbo-Visma.
55 km : C'est bon, Vingegaard est de retour dans le peloton. Mais énormément de coureurs sont distancés dans cette montée. Ca fait des dégâts.
56 km : Tous les coéquipiers de Vingegaard sont redescendus pour l'aider à remonter dans le peloton. Ils ont environ 30 secondes de retard sur le peloton.
57 km : Chute du maillot jaune Vingegaard et de Benoot. Ca fait beaucoup pour la Jumbo-Visma. Mais Vingegaard, ça a l'air d'aller. Ca devrait pouvoir repartir sans souci.
@jazzeur « Laporte du penitencier (facile), Majka nada, stairway to Ewan. »

 

>> Mais ouiiiii, sublime. C'est ça qu'on aime. Très fan du «Majka nada». Toujours preneur si vous en avez d'autre

59 km : Kruijswijk a fini sur la civière pour aller dans l'ambulance.

 

63 km : Tusveld et Fuglsang sont aussi tombés. Mais ça semble moins grave pour eux. Pour Kruisjwik, ça va être dur de repartir. Ca serait un deuxième abandon dans la journée pour la Jumbo, après Primoz Roglic.
64 km : Chute de K ruijswijk , qui semble mal en point. Le Néerlandais se tient l'épaule.
66 km : Ca va commencer à grimper un peu, pour atteindre la Côte des Cammazes (5,1 km à 4,1 %). Il faudra grimper aussi un peu avant pour rejoindre le sprint intermédiaire. Bon, pas de fausse joie, ça devrait rester tranquille dans le peloton.
74 km : Chute d'Owain Doull, qui a roulé sur un bidon. Mais plus de peur que de mal pour le Britannique, râpé sur la gauche, mais qui va pouvoir rejoindre le peloton d'ici quelques minutes.
76 km : Sachez qu'il va falloir suivre ce petit de très très près. Lenny Martinez, le fils de l'ancien VTTistes Miguel Martinez, fait une saison énorme chez les jeunes de la Groupama-FDJ.

 

79 km : Plus qu'une grosse minute d'avance pour les deux échappées. Le Peloton ne prend pas le moindre risque et ne veut pas de surprise en vue d'un sprint.
82 km : Ca va être l'heure de jouer. Si vous suivez un peu nos lives Tour de France, ça va être la troisième fois qu'on va lancer ce jeu. Un nom de coureur dans un titre de chanson ou les paroles d'un tube. Vu comment l'étape est calme, on a un peu de temps. Je commence : Olivier Le Gac du Connemara. A vous, dans les commentaires. Les meilleurs seront relayés ici. Allez, faites moi rire.

 

85 km : L'échappée qui s'envooooooole. Bon, ils ont repris 15 secondes. C'est déjà ça. 1'45 d'avance pour Politt et Honoré
93 km : Comme notre cher lecteur, on répond à toutes vos questions sur le Tour, vos meilleurs blagues, vos meilleures analyses... Bref, on est là pour vous, les abonnés (et les non abonnés aussi).
@lecteur_3961fb45cba850a8f6f594 : « A ça fait plaisir de voir la France a la télé mais où sont passés les français aucune attaque un tour pour rien »

 

>> Qu'est ce que vous voulez qu'un Français attaque aujourd'hui. Ca ne va pas aller au bout. Autant se préserver. Si un Français avait attaqué avec pareil scénario, vous auriez dit : « pffff, ils attaquent vraiment pour rien, aucune chance de gagner ».

100 km : Bon, on ne va pas se mentir, l'échappée n'ira jamais au bout. Moins d'une minute trente d'avance et tous les sprinteurs qui veulent en remporter une, il n'y aura pas photo.
102 km : Je suis au bord de l'évanouissement à cause de la chaleur alors que je ne bouge pas devant mon ordi. J'imagine même pas les coureurs qui doivent faire des efforts en plein soleil.
104 km : Le porteur d'eau Skuijns.

 

107 km : Bon, le gros sujet du jour, c'est quand même la chaleur. Il fait près de 40°C sur la route du Tour et, autant vous dire que ce n'est pas un temps à mettre un cycliste dehors. Tout le monde vient dans les voitures se ravitailler. Malgré tout, le rythme est bon.
111 km : Chute de Bonnamour. Mais le leadeur de la B&B Hôtels repart, le maillot quand même marqué

 

114 km : A noter que Morkov galère bien loin du peloton. Le poisson pilote de Fabio Jakobsen est à 20 minutes du peloton. IL avait été distancé dès le départ sous cette forte chaleur.
117 km : 117 km : On va faire un point direct sur la course, qui ne va pas être passionnante (mais qu'on va rendre inoubliable, on va essayer) : deux échappées en tête Nils Politt et Mikkel Honoré, qui ont à peine plus de deux minutes d'avance sur le peloton, où figure Wout Van Aert, qui s'était pourtant lancé dans l'échappée avant de se relever.
15h03 : Bonjoooooooour la France du cyclisme. Le ventilateur est de sortie ?
12h11 : En attendant de lancer le live, deux mauvaises nouvelles : Magnus Cort Nielsen, grand animateur de ce Tour, et Simon Clarke, vainqueur de l'étape des pavés, quittent le Tour à cause du Covid-19. Ce sont les deuxièmes et troisièmes non partants, après l'abandon de Roglic.

 

Bonjour les vélotourix, comment ça va en ce beau dimanche ? On a fait sa petite sortie matinale, acheté les chocolatines et le poulet rôti pour midi ? J'espère que tout est prêt par chez vous. Aujourd'hui, après des journées compliquées dans les Alpes et à Mende, hier, le peloton devrait la jouer un peu plus tranquille pour cette 15e étape entre Rodez et Carcassonne, où on devrait assister à un sprint massif. Les occasions sont rares pour les sprinteurs, alors, autant vous dire que, celle-là, ils ne devraient pas la rater. Jonas Vingegaard, le maillot jaune, devrait vivre une journée tranquille.On se retrouve à 15 h pour le début du live de cette étape, après la sieste. On compte sur vous.