Toni Nadal: «Les Français ne supportent pas qu'un Espagnol gagne»

EN BREF Tonton se paye le public parisien...

A.P.

— 

Rafael Nadal dans les bras de son oncle Toni après sa victoire à Roland-Garros le 10 juin 2007.
Rafael Nadal dans les bras de son oncle Toni après sa victoire à Roland-Garros le 10 juin 2007. — J.P. Pelissier / REUTERS

«Vouloir la défaite de quelqu'un est une façon arrogante de s'amuser. Selon moi, les Français ne supportent pas qu'un Espagnol gagne». Toni Nadal était remonté lundi au micro de la radio espagnole «Cadena Ser». L’oncle et coach du numéro un mondial n’a toujours pas digéré que le public prenne fait et cause pour Robin Soderling. «Il n'y a qu'une assistance plus mauvaise que l'assistance française, c'est le public parisien», rajoute le Majorquin. Au fait comment on dit Parisien tête de chien dans la langue de Cervantes?