FC Porto - OL : Enorme coup des Lyonnais, qui s'imposent grâce à Paqueta et prennent une option sur la qualif... Revivez ce succès (0-1) inattendu avec nous

FOOTBALL L’OL a livré une grosse prestation, ce mercredi à Porto, au point de remporter (0-1) son 8e de finale aller de Ligue Europa chez l’un des favoris de la compétition. Grâce à un but de Paqueta et trois décisions favorables du VAR, voilà Lyon en bonne posture avant le match retour

Jérémy Laugier
— 
Lucas Paqueta a inscrit l'unique but de la rencontre, ce mercredi contre Porto.
Lucas Paqueta a inscrit l'unique but de la rencontre, ce mercredi contre Porto. — Luis Vieira/AP/SIPA



Et voilà, on vous laisse donc sur ce succès aussi inattendu que précieux de l’OL (0-1). Sur la physionomie du match, ce n’est pas volé, mais le score inverse ne l’aurait évidemment pas été non plus. Il a beaucoup été question du VAR ce soir et ce qui est certain, c’est que tout reste ouvert avant le 8e de finale retour au Parc OL. Bon, il paraît qu’il y a un match pas trop dégueu sur lequel vous devez absolument basculer de suite. Je passe donc la main au brillant tandem Aymeric-William pour ce Real-PSG de feu (avec Julien au Bernabeu). Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve dans la nuit sur le site pour un article avec des réactions lyonnaises sur ce match. La bise.
Et c’est fini quasiment dans la foulée ! Incroyable scénario ici, avec trois décisions au total qui auront été favorables aux Lyonnais grâce au VAR ce soir. Aucun club français ne l’avait emporté depuis 50 ans à Porto, rendez-vous compte ! On n’est pas si loin que ça de parler d’un exploit de l’OL ce soir, surtout sur un match à élimination directe comme ça. Mais vous vous doutez que rien n’est bouclé avant le match retour, dans 8 jours au Parc OL.

 

90e+6 : +6 : C’est bon, c’est encore annulé, car Martinez dévie légèrement le ballon, mettant Mbemba hors-jeu. C’est quand même leur soir aux Lyonnais !

 

90e+5 : +5 : Egalisation de Mbemba pour Porto après un long ballon mal négocié ! Mais devinez quoi, il y aura encore du VAR…
90e : On entre dans le temps additionnel, avec le fiston du coach Francisco Conceição qui vient d’entrer en jeu. 6 minutes de rab hein, pas illogique vu les longues (et heureuses) sessions VAR.
85e : Olala le nouveau coup de chaud : centre exceptionnel de Martinez, pourtant cadré par Lukena, et à la réception au point de penalty, Galeno ne cadre pas sa reprise. Est-ce que ça va tenir jusqu’au bout ? On ne miserait pas forcément dessus.
84e : Tout juste entré, Vieira s’offre une belle occase. Servi dans l’axe, il ouvre son pied mais ça passe juste au-dessus. Lyon est en souffrance pour finir ce match…
80e : Faivre cède sa place à Aouar, superbe première prestation en Coupe d'Europe dans la jeune carrière de l’ex-Brestois.
79e : Ooooooh la frayeur pour Lopes ! Sanusi est tout près de le tromper sr un centre légèrement contré par Dubois au départ. Lobé, le gardien portugais voit le ballon passer devant sa ligne et sortir ric-rac. Ouuuuuuuuuuuf !
76e : Une nouvelle fois, Porto espère obtenir un penalty pour une intervention limite de Lukeba sur Martinez, juste devant Lopes. Mais le gardien portugais récupère le ballon et l’arbitre laisse jouer. Ça tient bon jusque-là à l’entrée du dernier quart d’heure.
74e : Nouveau signe favorable pour l’OL dans cette double confrontation : en retard sur Paqueta, le capitaine de Porto Otavio écope d’un carton jaune synonyme de suspension la semaine prochaine à Lyon.
74e : A noter que le remplacement de Pepe à la mi-temps par Ruben Semedo a quand même son importance. On sent Porto moins serein depuis la sortie de son inoxydable guerrier. Comme quoi, Paqueta 1 – Pepe 0 si on reprend ce duel des premières secondes.
65e : Gloire à Jose Maria Sanchez Martinez donc, qui revient sur sa décision après avoir revu les images au bord du terrain. On n’aurait pas misé sur ce revirement on l’avoue, vu comme le bras de Paqueta est décollé. On vous explique : il reçoit une tête de Thiago Mendes et se manque, avec contrôle du ventre directement sur son bras décollé. Bref, le jeu reprend, au grand plaisir des supporteurs portugais, vous vous doutez.

 

63e : Ouille, l’arbitre désigne le point de penalty après une main de… Lucas Paqueta le buteur dans sa surface ! Là aussi, on va miser sur le VAR…
59e : Buuuuuuuuuuuut de Paqueta ! On attend la validation du VAR par ici car l'assistant a spontanément levé son drapeau. C’est bon, c’est accordé, Toko Ekambi perce, passe en relais par Dembélé qui n'est clairement pas hors-jeu sur les ralentis. Et Paqueta, servi en retrait, conclut parfaitement par un plat du pied clinique. Youhou !
54e : Dans la foulée, Diogo Costa est obligée de se détendre au sol pour repousser une nouvelle tentative de Lucas Paqueta. Comme en première période, l’OL attaque bien le deuxième acte là.
53e : Argh Moussa Dembélé ne cadre pas une nouvelle fois, alors qu’il avait le champ hypra libre aux 20 m, c’est une vraie opportunité mal négociée cela.
52e : Ouuuuuh la frayeur de voir le VAR indiquer un possible penalty en faveur de Porto après une petite poussette de Thiago Mendes sur Pepê dans la surface. Mais non, ça paaaaaaaaasse (presque) sereinement.
50e : Quelle remarquable percée de Caqueret, qui se faufile dans la surface de Porto et la glisse à Dembélé juste à côté. Mais l’ancien buteur du Celtic ne cadre pas, aïe aïe aïe.
C’est reparti à Porto, on a hâte de découvrir la physionomie de cette seconde période.
C’est la mi-temps, ma foi, ce n'est pas immérité ce 0-0 tenu par les Lyonnais jusque-là, malgré des moments délicats dans cette première période. On vous retrouve très vite les amis.
45e+2 : +2 : Elle était très bonne cette déviation aérienne de Dembélé pour Toko Ekambi. Mais ce dernier a buté sur un défenseur portugais au moment de se présenter dans la surface.
44e : Il est là notre esthète sûr du football !

 

38e : Aaaaaaaaaaaaaaaaah ?!?!?!? Aaaaaaaaaaaaaaaaaah ?!?!? La plus grosse occase du match est lyonnaise ! Quel dommage que Toko Ekambi et Dembélé se soient gênés sur ce coup-là. Ils pouvaient tous les deux tromper Diogo Costa, à la réception d’un centre de Dubois. Ça se finit par une tentative en glissant, sur le petit filet extérieur, de Toko Ekambi, qui n’a pas su redresser ce ballon bouillant. Ça sent les regrets cette affaire…

 

32e : Encore une « poster claquette » 100 % dans le registre Antho Lopes, cette fois sur une frappe dangereuse de Pepê, aux abords de sa surface. Vous vous souvenez des 20 premières minutes encourageantes de l’OL grâce à son pressing ? Et bah, ça nous paraît très très loin là.
31e : Quel roc ce Castello Lukeba pour résister à une belle contre-attaque conclue par Pepê. Il ne se jette pas et repousse sereinement en corner, bien aidé par Emerson sur le coup. Si même en Ligue Europa, il se montre à son avantage, le Sam Umtiti 2.0, ça sent les assauts de toute l’Europe dès l’été prochain.
28e : Aaaaah le ballon chaud perdu par Paqueta. Sans conséquence heureusement, mais qu'est-ce que ça va vite côté Porto à la récupération et à la projection. Il y a du talent de partout devant et on sent qu'une erreur de ce genre peut vite être punie.
27e : Petit point bandage, Lucas Paqueta et Pepe ont quand même l’air d’être gênés depuis leur choc de tête, à voir s’ils pourront signer une vraie belle perf l’un comme l’autre malgré ce contretemps d’emblée.
22e : Quelle sacrée contre-attaque lyonnaise ! Lucas Paqueta lâche un caviar remarquable au second poteau, mais Karl Toko Ekambi ne parvient pas à conclure de volée. Pas de 7e but pour le co-meilleur buteur de la compétition. A noter que Galeno est remplaçant ce soir côté Porto, vous avez dit longueur d'effectif?

 

16e : Encore une fois inspiré, Romain Faivre s’infiltre dans la défense portugaise et parvient à centrer en retrait. Ça finit avec une tentative contrée de Toko Ekambi. Bonne réaction après ces trois minutes légèrement en apnée.
13e : Aïe, ça enchaîne dangereusement puisque c’est cette fois Uribe qui lâche une énorme frappe passant tout près de la transversale d’un Lopes archi-battu sur le coup. Vrai match de Coupe d'Europe, sans surprise.
12e : Ouuuuuuh la réaction superbe de Porto par l’intermédiaire de Vintinha, qui enroule une frappe claquée du bout des doigts par Anthony Lopes. Premier coup de chaud pour la défense lyonnaise.
10e : La voilà la première occase du match, et elle est logiquement pour l’OL : Moussa Dembélé est un peu oublié sur un coup de pied arrêté. Il pique bien sa tête mais Diogo Costa s’arrache au sol pour repousser le danger.
7e : Pas mal ce ballon en profondeur de Faivre pour Dubois. Ça se finit par un centre à ras de terre que repousse sans trop de souci Diogo Costa. Mais vrai bon début de match encourageant des Lyonnais, avec un pressing ambitieux.
5e : Voilà, on a eu droit à 4 minutes d’interruption après ce KO entre Paqueta et Pepe. Les deux joueurs sont de retour et le match va pouvoir enfin commencer pour de bon. Vache, la pelouse est gorgée d’eau.
1re : Pas de souci, l’OL vient déjà de perdre Lucas Paqueta, tout est sous contrôle quoi. Le Brésilien a eu le malheur de tenter d’entrée une virgule aux abords de la surface. Face au soyeux Pepe, c’est osé. Ça finit par un crâne contre crâne, et Paqueta va avoir droit à un joli bandage (ou bonnet de water polo, à voir).
Et c’est parti !
Avant que le match ne commence, n'oubliez pas de faire un coucou à mon éminent collègue William, au cas où hein.

 

18h40 : Petit point Alain Gillot-Pétré, pendant qu’il fait un temps printanier à Lyon, on constate qu’il a flotté bien comme il faut toute la journée à Porto. OK, survendue la météo au Portugal.
18h35 : On enchaîne avec l’équipe du FC Porto, qui a de la gueule comme prévu. On a hâte de retrouver Pepe en défense centrale, ils nous avait manqué (non). Après, on s’excuse par ici mais on a loupé les derniers chocs contre Paços Ferreira, Vizela, Arouca et Tondela. On sait, on est middle en taf de scouting sur 20 Minutes.

 

18h30 : Nous voilà en place, enfin dans notre salon, et pas au Dragão hein. Sans plus tarder, on attaque avec le 11 lyonnais. Pas d’énorme surprise, on retrouve l’équipe la plus souvent alignée ces dernières semaines, avec les retours de Dubois et Ndombele, forfaits à Lorient. Ils remplacent donc respectivement Gusto et Aouar, qui n’ont pas démérité. On risque de voir ces deux derniers apporter quelque chose en seconde période.

 

17h45 : Avant de vous retrouver dans 45 minutes pour vous faire vivre l’avant-match, et notamment les compos d’équipes, on vous propose un sujet pour vous mettre dans l’ambiance. On se penche sur le cas d’Houssem Aouar, un joueur sur lequel beaucoup de supporteurs lyonnais débattent. Son niveau est rarement remis en question, sa régularité voire son investissement davantage. A un an de la fin de son contrat, et même s’il devrait débuter sur le banc ce soir, il est clair qu’il aura envie de briller ce soir sur une scène européenne où il s’est tant montré dans le passé. On vous raconte tout ça ci-dessous, avec notamment Armand Garrido, ex-emblématique formateur de l’académie lyonnaise. On se retrouve donc tout vite pour cette soirée de folie où vous allez enchaîner deux gros lives chez nous, n’est-ce pas ? Tcho tcho !

 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Un match dans un club de la dimension du FC Porto, un mercredi soir en ouverture d’un certain Real Madrid-PSG, c’est bon, le parfum des 8es de finale de Ligue des champions est officiellement de retour pour les supporteurs lyonnais, non ? Blague à part, cette affiche de Ligue Europa a vraiment de la gueule, c’est tout simplement le match le plus excitant sur la scène européenne pour depuis la demie du Final 8 de C1 contre le Bayern (0-3), en août 2020 à Lisbonne. Privés de Coupe d'Europe la saison passée, et solides vainqueurs d’une poule de Ligue Europa largement à sa portée à l’automne (16 points sur 18 à la clé), les partenaires d’Anthony Lopes vont jouer gros ce mercredi (18h45). Ils ont eu la bonne idée d’enclencher une dynamique cohérente en championnat (9es à 6 points du podium), surtout en signant leur plus large succès de la saison à Lorient vendredi (1-4). Hormis la (nouvelle) tuile concernant Jérôme Boateng (douleur musculaire), l’OL aura toutes ses forces vives pour ce choc, Sinaly Diomande et Rayan Cherki étant blessés de longue date. Tant mieux car un autre monde les attend à l’Estádio do Dragão. A savoir une grosse référence européenne, reversée en Ligue Europa après avoir échoué de peu dans une poule de la mort, derrière Liverpool et l’Atlético de Madrid, mais devant L’AC Milan. Une équipe capable de dominer la Lazio Rome en barrages de C3, mais surtout d’être invaincue depuis un an et demi dans le championnat portugais. Une incroyable série de 53 matchs sans la moindre défaite qui en dit long sur la régularité des hommes de Sergio Conceiçao, favoris légitimes de cette double confrontation. Si Porto a lâché son phénomène colombien Luiz Diaz (pour 45 millions d’euros) lors du dernier mercato hivernal, il y a du talent offensif de toute part dans cette équipe, entre Vitinha, Evanilson et Taremi par exemple. On a hâte de voir dans quelle mesure l’OL de Peter Bosz peut résister à un tel collectif dans une grosse échéance européenne. L’objectif majeur sera sans doute d’être encore en position d’ambitionner la qualif pour les quarts, à 20h45, avant le match retour du 17 mars à Décines. A tout vite par ici les amis.

» Pour vibrer avec nous devant ce choc Porto-OL, rendez-vous par ici dès 18h30, avec un coup d’envoi à 18h45…