OL – ASSE : Moussa Dembélé permet à Lyon de remporter un derby extrêmement décevant…. Revivez ce court succès (1-0) avec nous

FOOTBALL Loin d'être convaincants ce vendredi, les Lyonnais sont parvenus à prendre le meilleur (1-0) sur une ASSE qui file plus que jamais vers la Ligue 2

Au Parc OL, Jérémy Laugier
— 
Moussa Dembélé a assuré l'essentiel ce vendredi en inscrivant le seul but du derby sur penalty. JEFF PACHOUD
Moussa Dembélé a assuré l'essentiel ce vendredi en inscrivant le seul but du derby sur penalty. JEFF PACHOUD — AFP



Et hop, on a bravé le froid de la nuit pour vous présenter depuis le bord de la pelouse notre débrief de ce match galère. On se donne rendez-vous demain matin pour les articles de retour sur cette rencontre.

 

Quelle soirée pénible quand même. On ne pensait pas pouvoir à ce point ressentir ça après un derby, mais franchement il n’y a même pas eu de rares coups d’éclat pour sauver le tout. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment des articles et une vidéo de retour sur ce match (quand même) demain matin sur le site. La bise.
C’est fini ici ! L’OL a échappé à un terrible camouflet, mais quel derby incroyablement faible, mes aïeux. On a beaucoup chargé les Verts en première période mais l’OL n’a pas maîtrisé grand-chose ce soir. Les supporteurs pourront retenir une deuxième victoire de rang (1-0) en Ligue 1 face à un mal classé, et c’est clairement tout. Youhouuuuuu…
90e : Tremblez, supporteurs lyonnais, la lose vous guette comme si souvent en fin de match cette saison.
88e : Quand on voit cette « purgeasse », on est curieux de voir si l’OL va se bouger niveau mercato dans les dix prochains jours…
86e : A noter les entrées ces dernières minutes de Cherki et Shaqiri. Ils n’en ont pas vraiment profité pour se mettre en avant jusque-là. Cherki a notamment été rattrapé par un superbe tacle de Bakayoko, la seule véritable satisfaction du soir côté stéphanois avec Bernardoni.
84e : On ne sait pas encore bien comment, mais ça pend au nez de l’OL de lâcher une nouvelle fois des points en fin de match de manière incompréhensible. Déjà que dimanche dernier à Troyes (0-1), c'était limite sur un corner bien chaud à la fin…
79e : Pfiouuuuuuu quelle horreur cette contre-attaque lyonnaise. Déjà ça part d’une récupération bien limite de Guimaraes, qui a semblé arracher Moueffek sur le coup. Puis en deux passes, l’OL se retrouve sur un 4 contre 2. Aouar la donne vraiment mal, et surtout dans un mauvais timing. Et surtout Paqueta, qui peine vraiment depuis deux mois, nous balance une frappe complètement manquée au-dessus.
74e : Très bien servi par Guimaraes, Kadewere (qui n’a toujours pas marqué cette saison) y va de son occase croquée devant Bernardoni. Le 27e gardien chauve de l’histoire de l’ASSE est impeccable jusque-là, heureusement pour Sainté.
70e : Le mini-kop nous fait à nouveau bien marrer en scandant du « On veut Cherki, on veut Cherki », lorsque le jeune milieu offensif lyonnais va s’échauffer.
68e : Pendant ce temps, Krasso et Thioub sont entrés en jeu pour tenter de dynamiser l’ASSE ( good luck), et que ce soit sur une passe en retrait mal assurée de « Kolo » ou sur une relance très limite de Bernardoni, les Verts ont toujours une propension folle à se mettre en danger, et à peiner techniquement à la moindre transmission. Ça fait peine à voir sérieusement.


 

66e : Kadewere se met déjà en évidence : il hérite d’une ouverture et bute à son tour sur Bernardoni. Mais il était hors-jeu au départ.
62e : Ah tiens, le premier entrant pour l'OL est Tino Kadewere, fraîchement éliminé de la CAN, et auteur de deux doublés contre les Verts la saison passée. Il remplace le buteur du soir (et capitaine après la sortie de Dubois) Moussa Dembélé. Si ça vous dit de jeter un oeil à notre portrait du Zimbabwéen qu'on avait sorti après son premier doublé face à l'ASSE, n'hésitez pas.


 

56e : On a à peine cité son nom jusque-là, tout simplement car il était très discret, mais Lucas Paqueta vient de nous régaler d’une ouverture du pied gauche depuis son camp. Bakayoko est lobé et Aouar se retrouve face à Bernardoni. Mais une nouvelle fois, sa frappe (du gauche) n’est pas assez tranchante pour tromper le gardien prêté par Angers. C’est plus que problématique tous ces croquages d’Houssem Aouar quand même cette saison.
54e : On avait oublié de vous le mentionner, mais le revenant Bakary Sako vient d’entrer en jeu à la pause, 10 ans après sa dernière apparition en Ligue 1 avec l’ASSE. Il remplace un Adil Aouchiche une nouvelle fois fantomatique.
53e : Mine de rien, le mini-kop qu’on vous a montré avant le coup d’envoi envoie du bois, et pas que pour insulter les Stéphanois. Ça rend ce derby un peu moins morose, même si on est hypra loin de l’effervescence qui avait globalement entouré le match aller.
50e : L’ambiance monte un peu puisque Maçon vient de porter un « coup » à Henrique. Le Brésilien se jette au sol et Antony Gautier (aka « on allait mettre 2 H à ton prénom/nom alors qu’il n’y en a aucun ») sanctionne le latéral d’un jaune bien suffisant sur ce coup.
C’est reparti pour cette 2e période. Allez messieurs, faites-nous un peu rêver là, car l’impression est toujours la même qu’au coup d’envoi : on n’a pas l’impression de vivre un derby avec la passion et la dramaturgie qui accompagnent ce match. Même les Lyonnais n’ont finalement que 2 tirs cadrés jusque-là, et donnent l’impression de ne pas forcer, de ne pas vouloir faire mal à un adversaire aussi mal en point.
C’est la pause ici, après une nouvelle petite embrouille très derby style entre Paqueta et le jeune Bakayoko. Bon, on en reste à 1-0 et 63 % de possession pour l’OL sur cette première période. La suite dira si Lyon pourra regretter de ne pas avoir déjà plié le match face à des Verts autant hors du coup pendant plus de 30 minutes. On tente de préserver un brin nos doigts Mr Freeze et on vous retrouve pour la reprise, tcho tcho.
45e : A noter la sortie de Dubois, à nouveau percuté dans un duel aérien, cette fois par Dembélé. Il est touché au visage et est remplacé par Gusto.
42e : Pfiouuuuuuu on ne s’y attendait pas du tout mais opportunité XXL pour Sainté ! Mahdi Camara hérite d’un centre, il se retrouve archi seul mais sa tête n’est pas assez appuyée pour tromper Lopes. Là aussi, jolie parade du gardien lyonnais, sa première évidemment. Dans la foulée début d’embrouille made in derby après le gros tacle engagé (mais sans faute) de Da Silva sur Camara pour glisser la balle en corner. Jolie symbolique, avouez-le, ce derby lancé pour l’ASSE à la 42e…
38e : Ouuuuuuh l’énorme occase lyonnaise ! Superbe inspiration de Dembélé qui laisse passer un ballon entre les jambes en pleine surface. Aouar est archi seul derrière pour fusiller Bernardoni. Mais comme (trop) souvent, le père Houssem n’est pas du genre à fusiller un gardien. Bernardoni avait tout lu dans son plat du pied et il l’a repoussé d’un bien bel arrêt réflexe au sol.
35e : Alerte centre d’Aouchiche fusant dans la surface de Lopes. Je répète : centre en pleine surface lyonnaise. C’est évidemment une première depuis le coup d’envoi. Ce n’était guère dangereux, mais si ça pouvait signifier que l’ASSE venait de rentrer dans son match, on serait évidemment preneurs.


 

31e : Grosse pensée pour Arnaud Nordin quand même, qui est lancé dans un match à 13 ballons touchés sans qu’il en soit responsable. Quelle galère il vit dans cette première demi-heure vu comme le bloc stéphanois est bas, sans la moindre agressivité, et n’évoquons même pas la notion de créativité là-dedans.
28e : Scène assez cocasse puisque Da Silva et Dubois viennent de se percuter de la tête alors que se trouvait tranquillement entre eux deux le petit Arnaud Nordin. Dubois est bien sonné mais il devrait reprendre sa place.
21e : Et si on battait un record de non-possession de balle ce soir pour les Verts ? Ils sont pour l’instant à 28,9 % et au vu de l’impression visuelle, c’est très bien payé. Franchement, l’ASSE est perdue là, ça n’a rien à voir avec le bon match réalisé contre Lens la semaine passée. En gros l’option jeu aérien à destination d’Arnaud Nordin est souvent choisie. Sauf que l’international espoir mesure 1,70 m...
16e : Léo Dubois pas si loin que ça de doubler la mise juste après le coup d’envoi. Il est décalé sur l’aile droite et tente d’enrouler sa frappe du pied gauche. Ça file tout près du poteau droit d’un Bernardoni assez attentiste sur le coup.
15e : Et buuuuuuuuuuut de Moussa Dembélé qui prend tranquillement à contre-pied Bernardoni après une course d’élan fragmentée à souhait. C’est officiellement mal barré pour l’ASSE… Et les Verts réussissent très bien à l'ancien attaquant du Celtic.


 

14e : Et penaltyyyyyyyyyy pour l’OL ! Quelle naïveté de « Kolo » sur le coup, qui a hypra mal défendu sur Dembélé, alors que l’attaquant n’était pas spécialement dangereux, sur le côté droit de la surface. Quelle erreur de rookie, pour un défenseur… de 30 piges !
9e : 300e match de Ligue 1 pour un derby : à croire qu’il l’a fait exprès le bougre !


 

6e : Gros gros festival de Bruno Guimaraes, dans une position inhabituelle sur le coup en partant du côté droit. Le Brésilien s’est faufilé entre Gabriel Silva et Lucas Gourna-Douath, en mode Lucas Paqueta, mais il a buté dans la surface sur le robuste Mickaël Nadé.
3e : Il ne se passe pas grand-chose jusque-là sur la pelouse. Nordin et Aouchiche seront bien les deux seuls joueurs à vocation offensive dans le 5-3-2 concocté par Pascal Dupraz. #JogaBonitoDo42
C’est parti les amis, sur fond sonore d’amabilités sonores. Les supporteurs lyonnais ne sont comme prévu pas nombreux, mais ils enchaînent tous les chants de circonstance là.
20h55 : Tenez, il y a quelques minutes, on a pu constater en bord de terrain que malgré la jauge à 5.000 spectateurs, la rivalité était toujours bien présente dans l’esprit des supporteurs lyonnais au moment d’accueillir leurs « meilleurs ennemis ».


 

20h48 : Pas trop de surprises non plus côté stéphanois (en même temps, il y a tellement d'absent). On verra qui jouera cette fois faux 9, sans doute Arnaud Nordin.


 

20h45 : Et c’est partiiiiiiiiiiiiiii ! On attaque avec la compo de l’OL comme prévu : on aura bien droit à une défense à trois malgré tous les absents car Thiago Mendes passe en défense centrale. Devant, le trio Paqueta-Aouar-Dembélé aura les clés.


 

20 h : Avant de vous retrouver dans 45 minutes pour vous faire vivre l’avant-match, et notamment les compos d’équipes, on vous propose deux sujets et une vidéo pour vous mettre dans l’ambiance du Parc OL (malheureusement maudit cette saison car encore frappé par la jauge à 5.000 spectateurs, comme contre le PSG, en plus du OL-OM interrompu après 5 minutes de jeu). On s’est intéressé à l’esprit du derby, qui pourrait connaître un sacré coup dur si Sainté descendait dans quatre mois. Car finalement, amis lyonnais, les supporteurs des Verts seraient-ils les seuls à souffrir d’une relégation en L2 ?


Côté stéphanois, on a assisté la semaine passée au rassemblement à l’initiative des Magic Fans, organisé juste avant le match ASSE-RC Lens. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les ultras du kop nord n’en peuvent plus du tandem « clownesque » Romeyer-Caïazzo.



 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! C’est le grand soir pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, avec ce fameux derby qui divise tant et. On n’est clairement pas habitués à ce que ce choc, rivalité absolue de notre Ligue 1, oppose le 11e au 20e du championnat. Mais c’est ainsi, les Lyonnais sont sortis de la première partie du classement depuis plusieurs semaines, et ont montré qu’ils étaient archi-convalescents lors de leur succès à Troyes dimanche dernier (0-1). Dans le camp d’en face, la série noire de l’ASSE pique méchamment avec six revers de rang en L1. La question centrale va donc être de savoir qui va gérer au mieux l’enjeu autour de cette rencontre dans laquelle les deux équipes ont beaucoup à perdre. Imaginez un peu : un nouveau faux pas de l’OL pourrait permettre à l’OGC Nice (2e) de prendre 13 ou 14 points d’avance sur les Lyonnais en cas de succès dimanche à Metz. Autant dire qu’on serait tout près de considérer pour de bon l’objectif podium inatteignable. Quant aux Verts, ils pointent déjà à 5 longueurs de Lorient (18e) et de Bordeaux (19e). Et au vu de leur (non) dynamique (2 succès en 20 matchs), ils ne peuvent pas se permettre de laisser cet écart s’agrandir s’ils veulent avoir une chance de revivre le derby la saison prochaine. Penchons-nous sur les absents, car Peter Bosz et surtout Pascal Dupraz ne sont vraiment pas gâtés pour préparer pareil gros rendez-vous. Côté OL, quasiment toute la défense titulaire est absente, entre les centraux Boateng (suspendu), Denayer et Diomande (blessés), et Emerson (positif au Covid-19). Autres absents de marque : Toko Ekambi et Slimani (CAN), tandis que le Zimbabwéen Tino Kadewere est déjà revenu du Cameroun et figure dans le groupe. A Sainté, c’est l’hécatombe niveau cadres, entre Bouanga, Khazri, Moukoudi, Neyou et Sow (CAN), Boudebouz et Trauco positifs au Covid-19, plus deux recrues hivernales officialisées ces dernières heures, Mangala et Gnagnon, non qualifiés et en reprise.

On vous retrouve à partir de 20h45 pour découvrir à quel point Bosz et Dupraz se sont cassé la tête pour mettre en place une équipe compétitive dans ce contexte. Bon, on se doute qu’on ne vous aura pas bien mis l’eau à la bouche avec cette présentation, mais ça reste le derby, et vous pouvez venir suivre ça sereinement par ici. Car oui, c’est quasiment acté qu’il se passera quelque chose. D'ailleurs le match aller (1-1) s'était révélé passionnant, alors que les deux équipes n’avaient rien montré de foufou avant (et encore moins après). A tout vite par ici les amis.

» Pour vibrer avec nous devant ce 124e derby de l’histoire OL-ASSE, rendez-vous par ici dès 20h45, avec un coup d’envoi à 21 heures…