RC Lens-Stade Rennais : « Inacceptable », « catastrophique », Bruno Genesio dessoude ses joueurs après la défaite

FOOTBALL Battu à Lens (1-0), le Stade Rennais a enregistré une troisième défaite d’affilée en championnat

Francois Launay
— 
Ligue 1 : Le débrief express de Lens-Rennes — 20 Minutes
  • Battu samedi à Lens, Rennes a enregistré une troisième défaite d’affilée en Ligue 1.
  • Bruno Genesio, l’entraîneur breton, n’a pas apprécié la prestation de son équipe dans l’Artois et a tapé du poing sur la table à l’issue de la rencontre.

Règlement de compte au Stade Rennais. Avec le Covid-19 et son lot de restrictions sanitaires, on avait oublié qu’une conférence de presse d’après match pouvait encore être croustillante. Heureusement, Bruno Genesio n’est pas homme à manier la langue de bois. Et samedi soir après la rencontre perdue sur le fil (1-0) face aux Sang et Or, le coach rennais a poussé un gros coup de gueule en direction de ses joueurs.

Au-delà du résultat, c’est surtout la prestation de son équipe, incapable de cadrer le moindre tir, qui a provoqué la colère du technicien breton. « C’est un non-match, un match catastrophique. On ne s’est procuré quasiment aucune occasion. C’est une prestation inacceptable, à très vite oublier, et qui nécessitera une grosse remise en question de tout le monde », s’est énervé Genesio.

« On ne peut s’en prendre qu’à nous, se regarder en face et vite réagir »

Il faut dire que les mauvais résultats s’enchaînent chez les Bretons. Deuxièmes de Ligue 1 début décembre, les Rennais viennent d’enregistrer une troisième défaite d’affilée en championnat. A cette série noire s’ajoute une élimination peu glorieuse dimanche dernier à Nancy, dernier de Ligue 2, en 16e de finale de la coupe de France.

De quoi vite revenir sur terre pour une équipe, désormais quatrième, qui s’est un peu endormie sur ses lauriers et voit revenir sur ses talons ses concurrents pour l’Europe. « A force d’entendre que l’on est l’une des meilleures de France, qu’on joue bien… Je pense qu’il est temps de reprendre les bases et de se comporter de nouveau en équipe. On ne peut s’en prendre qu’à nous, se regarder en face et vite réagir » en a rajouté une couche Genesio.

Un message reçu cinq sur cinq par des joueurs conscients de leurs limites actuelles à l’image de Benjamin Bourigeaud.  « Je pense que c’est un problème de comportement, d’état d’esprit. Ce n’est pas inquiétant mais il va falloir se remettre au travail et se remettre en question individuellement et collectivement » a martelé le capitaine rennais en conférence de presse. Le mal est diagnostiqué, reste à trouver rapidement le remède pour ne pas s’enfoncer dans la crise.