Robbie McEwen revient sur la chute de l'année

CYCLISME Pris dans une chute collective à l'arrivée du Grand Prix de l'Escaut, le sprinter australien s'en tire bien...

R.S.

— 

Le sprinter de l'équipe Katyusha, Robbie McEwen, pris dans une chute à l'arrivée du Grand Prix de l'Escaut, le 15 avril 2009.
Le sprinter de l'équipe Katyusha, Robbie McEwen, pris dans une chute à l'arrivée du Grand Prix de l'Escaut, le 15 avril 2009. — AFP

Il y a avait deux photos finish à l’arrivée du Grand Prix de l’Escaut, mercredi après-midi. Celle d’Alessandro Petacchi, bras levés sous le soleil belge. Et celle, au second plan, beaucoup plus confuse. On y distingue un amas de coureurs aux cuissards déchirés, entassés les uns sur les autres au milieu des vélos éparpillés. Dans le sprint final, ce grand ménage a mis au sol plusieurs grands sprinters, parmi lesquels Tom Boonen et Robbie McEwen.

Les images de cette chute collective laissaient craindre un diagnostique alarmant pour la bombe de l’équipe Katyusha. Il ne souffre finalement d’aucune fracture et s’en tire «seulement» avec une commotion cérébrale. «J'ai une commotion, mais les côtes, la clavicule et le bassin sont intacts», explique-t-il sur le site de la télévision belge Sporza.

Pour voir ou revoir la chute de l’année, cliquez ici…

«J'ai aussi une grosse bosse sur la tête. Mon casque s'est cassé en quatre. Je suis vraiment chanceux. Il faudra sans doute encore attendre quelques jours avant de retourner sur la route», poursuit l’Australien, dont la participation au prochain Tour d'Italie, début mai, n'est pas remise en question.

De son côté, Tom Boonen craint lui de souffrir d’une fracture du pied droit. Le récent vainqueur de Paris-Roubaix doit passer des examens médicaux jeudi.