Les Girondins ne se cachent plus

Rémi Bostsarron

— 

Cette fois, le doute n'est plus permis. La rencontre au sommet de dimanche prochain entre Bordeaux (3e) et Lyon (2e), à Chaban-Delmas, sera bien un choc entre prétendants au titre. Avec une quatrième victoire consécutive à Auxerre (0-2), samedi, les Girondins avancent indiscutablement à un rythme de champions. Bien sûr, les plus prudents font de la résistance, comme Marouane Chamakh, pour qui « si tout se passe bien face Lyon, alors on verra si on peut aller au bout ». Mais la langue d'autres joueurs se délie. Fernando, par exemple, qui a ouvert le score en Bourgogne, ose déjà affirmer que « quand on voit Lyon et Marseille, on se dit qu'on est à leur niveau. C'est pour ça que nous jouerons nos chances jusqu'au bout. »

Les difficultés rencontrées par les Girondins dans la construction du jeu pourraient inciter à la nuance. A Auxerre, encore une fois, ils n'ont dû leur salut qu'aux coups de pied arrêtés. Mais en réalité, en troquant le beau jeu contre le réalisme, Bordeaux a achevé de se muer en champion potentiel. « Il faut s'attendre à voir d'autres matchs du même style que ceux qu'on a joués contre Nancy et Auxerre quand nous irons à Valenciennes ou à Caen, prévient Laurent Blanc. Si on peut avoir la même consistance et surtout, le même résultat, je suis preneur. » ■