JO 2022 : Pas de boycott diplomatique de la France, annonce Jean-Michel Blanquer

JEUX OLYMPIQUES La France ne suivra pas le boycott diplomatique des JO 2022 amorcé par les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie et le Canada

W.P, avec AFP
— 
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer — Thomas COEX / POOL / AFP

Les représentants diplomatiques français iront bien aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin. Jean-Michel  Blanquer a annoncé jeudi matin sur RMC que la France ne prendra pas part au boycott diplomatique, contrairement aux Etats-Unis, au Canada, à l’Australie et au Royaume-Uni.

« La France ne le fera pas », a déclaré Jean-Michel Blanquer, ajoutant qu’il ne ferait toutefois pas le déplacement à Pékin en février pour la compétition mais que la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu se rendrait en Chine​.

« Le sport doit être préservé au maximum »

« La France est sans ambiguïté, précise le ministre de l’Education et des Sports : nous avons condamné les discriminations et les persécutions sur les minorités, comme sur les Ouïghours. Je dis mon inquiétude aussi sur Peng Shuai. Nous devons être fermes et clairs. Mais le sujet du boycott diplomatique est une autre histoire. La France ne le fera pas. Nous devons être attentifs sur le rapport entre le sport et la politique. Le sport doit être préservé au maximum des interférences avec la politique. Sinon, on finira par tuer l’ensemble des compétitions. »