Chine : L'ex-numéro 1 mondiale de double Peng Shuai introuvable depuis qu'elle a accusé l'ex vice-premier ministre de viol

TENNIS L’actuelle 189e mondiale a, en 2018, posté un message sur le réseau Weibo dans lequel elle accusait l’ancien vice-premier ministre chinois de viol

J.L.
— 
Peng Shuai ne donne plus signe de vie depuis son message sur les réseaux sociaux.
Peng Shuai ne donne plus signe de vie depuis son message sur les réseaux sociaux. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Qu'est-il arrivé à Peng Shuai ? Selon Le Monde, l'ancienne championne en double de Wimbledon et Roland-Garros, toujours classée dans le top 200 à la WTA, est introuvable depuis qu'elle a accusé l'ancien vice-premier ministre chinois Zhang Gaoli de l'avoir violée à son domicile - et en présence de sa femme - en 2018.

Plus aucun message sur son compte Weiboo

Le message en question n'était resté consultable que vingt minutes sur le réseau social Weibo, mais de nombreuses captures d'écran avait été réalisées et partagées. Le compte de la joueuse est muet depuis et tous les commentaires ont été désactivés par la censure chinoise. Une censure qui a même interdit la recherche du mot «tennis» le jour des révélations de Peng Shuai. 

L'ancienne 14e mondiale s'était inquiétée dans ce message des possibles conséquences de son acte, même si l'homme qu'elle a accusé était désormais retraité après avoir été longtemps membre du comité permanent du PCC chinois, qui réunit les hommes politiques les plus influents du pays. 

« Je sais que grâce à votre rang élevé de vice-premier ministre, vous dites que vous n’avez pas peur, mais même si c’est jeter un œuf sur un rocher, même si je dois aller à ma perte en le faisant, je dirai la vérité à votre sujet », avait notamment confié l'ancienne 14e mondiale dans son post. Elle n'a donné depuis aucune nouvelle.