Le plus fort, cest Leveaux

NATATION Le Mulhousien bat Alain Bernard sur 100m au meeting de Strasbourg...

R.S.
— 
Les nageurs Amaury Leveaux (à gauche) et Alain Bernard, à Schiltigheim, le 27 mars 2009.
Les nageurs Amaury Leveaux (à gauche) et Alain Bernard, à Schiltigheim, le 27 mars 2009. — J.Leguerre/AFP

Bon d’accord, il ne s’agit que d’un meeting de préparation. Mais lorsque le champion olympique du 100m défend sa réputation face au médaillé d’argent du 50m, l’affiche mérite le coup d’œil. Même si les deux compères ne sont pas rasés. Vendredi après-midi, le duel entre Alain Bernard et Amaury Leveaux dans la piscine de Schiltigheim a souri au Mulhousien qui confirme la tendance des derniers championnats d’Europe en petit bassin, à Rijeka, où il avait amassé les records du monde et les médailles.

«J'avais un plus grand bras que lui aujourd'hui, confie ironiquement Leveaux sans s'enflammer. J'ai touché devant lui. Lui il a touché quarante fois avant moi. Le but, ce n'était pas de faire premier. L’objectif était de faire le mieux possible techniquement.»



L’élève de Lionel Horter devance donc Bernard pour la première fois depuis 2006 en grand bassin en signant un chrono de 48"71 contre 48"78 pour le champion olympique. Il met ainsi fin à une série de sept défaites d’affilée face au nageur d'Antibes qui s’était pourtant imposé dans la matinée en série.

La revanche à Montpellier?

Pour l'entraîneur de Bernard, Denis Auguin, le fait que son nageur soit battu n'a pas de conséquence: «S'il avait pris une seconde dans la gueule, là oui. Bien sûr, il est frustré. Il aurait préféré gagner et surtout faire un autre temps que ça. Il aurait surtout aimé s'élancer comme il aurait voulu le faire.»



La revanche entre les deux hommes, prévue dans moins d’un mois à Montpellier à l’occasion des championnats de France, qualificatifs pour les Mondiaux de Rome, se déroulera dans un contexte différent. Avec un réel enjeu, cette fois.