Losc - Séville: Mobilisation autour d'Arnaud, un supporter lillois tombé dans le coma un soir de Ligue des champions

FOOTBALL Tombé dans le coma le 14 septembre dernier suite à une agression devant le stade Pierre-Mauroy, Arnaud Lasserre, qui se réveille progressivement, est soutenu par de nombreux acteurs du foot régional.

Francois Launay
— 
Le FC Santes s'est mobilisé pour soutenir la famille d'Arnaud sauvagement agressé un soir de match
Le FC Santes s'est mobilisé pour soutenir la famille d'Arnaud sauvagement agressé un soir de match — FC Santes
  • Le 14 septembre dernier, Arnaud Lasserre a été violemment agressé devant le stade Pierre -Mauroy à l’issue du match Lille-Wolfsburg.
  • Tombé dans le coma, le père de famille de 35 ans est réveillé progressivement au centre hospitalier de Lille.
  • Une grosse mobilisation est née dans le foot régional pour soutenir la famille de ce supporter du Losc.

La Ligue des champions n’aura plus jamais le même goût pour Yannick Lasserre. Alors que le LOSC s’apprête à défier Séville mercredi soir (21 heures) au stade Pierre-Mauroy, la plus grande compétition européenne fait remonter de très mauvais souvenirs à ce Nordiste de 46 ans. Car la vie de sa famille a basculé le 14 septembre dernier à l’issue de Lille-Wolfsburg (0-0), premier match du club nordiste dans la compétition. A la fin de la rencontre, Arnaud, son frère de 35 ans, et deux de ses amis s’en vont boire un verre au Factory, un bar attenant au stade. Mais la soirée foot entre potes vire au cauchemar.

« Mon frère et ses amis se sont assis à côté d’un groupe qui importunait une serveuse du bar. Une fille est alors venue insulter l’un des membres du groupe. Le ton est monté, d’autres mecs sont arrivés et ont alors commencé à taper l’un des deux potes de mon frère qui n’avait pourtant rien à voir dans l’histoire. Ils se sont mis à cinq dessus. Mon frère a sans doute essayé de le défendre et ils s’en sont pris aussi à lui », raconte Yannick Lasserre.

Une famille chamboulée par les événements

Tombé lourdement au sol et victime de plusieurs œdèmes cérébraux, Arnaud Lasserre est évacué directement au centre hospitalier de Lille où il tombe dans le coma. Depuis dix jours, ce père de trois enfants est réveillé progressivement au CHU mais ses séquelles neurologiques sont encore inconnues. En attendant, sa famille vit des moments compliqués. « Ça fait 35 jours que ça dure et je commence à être à fleur de peau. C’est compliqué. Il faut gérer les parents et les enfants. Son petit dernier, qui n’a pas encore trois ans, n’a pas vu son père depuis un mois. Ce n’est pas simple. On subit ce préjudice par ricochet », poursuit le frère de la victime

Heureusement, dans cette période compliquée, la famille d’Arnaud Lasserre a pu compter sur le soutien et la générosité du FC Santes où la victime a joué et entraîné des équipes de jeunes. De nombreux clubs de la métropole se sont aussi mobilisés pour aider la famille et des anciens joueurs du Losc comme Benjamin Pavard, Renato Civelli, Pascal Cygan ou encore Fernando d’Amico ont envoyé des messages de soutien ou se sont déplacés le 9 octobre dernier à Santes pour une journée de soutien organisé au club.

L’enquête s’orienterait vers le milieu identitaire lillois

Après quelques jours de silence, le Losc a fini aussi par se manifester à travers un coup de fil d’Olivier Létang, le président du club, à Yannick Lasserre. « Il m’a beaucoup écouté et il était désemparé quand on s’est parlé. Il m’a envoyé un message quelques jours plus tard pour prendre des nouvelles d’Arnaud »

Dégoûté du foot depuis l’agression de son frère, Yannick, abonné au Losc depuis plusieurs années, n’a plus envie de mettre les pieds au stade. Il attend désormais que les responsables soient identifiés. Si elle n’est pas encore terminée, l’enquête s’orienterait vers le milieu identitaire lillois. En attendant des éclaircissements, c’est toute une famille qui reste suspendue au chevet d’Arnaud, un supporter lillois qui a eu le malheur d’être un jour au mauvais endroit.