Sans Michalak, mais avec Chabal face à l'Italie

RUGBY Lièvremont a annoncé la composition du XV de France...

PK

— 

Le XV de France charrie un lot d'interrogations sur la stratégie restrictive employée face aux Anglais, fustigée par Frédéric Michalak.
Le XV de France charrie un lot d'interrogations sur la stratégie restrictive employée face aux Anglais, fustigée par Frédéric Michalak. — Martin Bureau AFP

Sans Michalak mais avec Chabal, Marc Lièvremont a livré son XV pour affronter l'Italie.

L'équipe: Barcella-Szarzewski, Marconnet - Nallet, Chabal, Dusautoir, Bonnaire, Harinordoquy - Parra, Trinh-Duc - Heymans, Jauzion, Fritz, Médard - Traille.

Ce n'est pas vraiment une surprise, Frédéric Michalak, l'ancienne star de Bernard Laporte, icône du rugby, fait un retour inespéré chez les Bleus, pour la première fois depuis la Coupe du monde 2007, débutera la rencontre sur le banc.

Six changements

«On a envie de conforter la charnière Parra-Trinh-Duc », explique Lièvremont, qui reconnait pourtant que ces derniers n'ont vraiment pas été impériaux face à l'Angleterre, lors d'une défaite qui reste encore dans toute les têtes..

Principale surprise, l'arrivée de Damien Traille à l'arrière, qui pousse Médard à l'aile et Malzieu sur le banc. Le Biarrot est récompensé de sa bonne rentrée face à l'Angleterre et jouera un rôle d'animateur bis.

Chabal replacé en deuxième ligne

Tous ne paient pas les pots cassés de la cuisante défaite. «On ne pouvait pas se séparer décemment d'une dizaine de joueurs qui ont été plus que décevants en première mi-temps face à l'Angleterre. » Marc Lièvremont n'a toujours pas digéré la cuisante défaite. C'est surtout le manque d'engagement physique qui a choqué Lièvremont, «à part Szarzewski et Dusautoir. »

Alors que Marc Lièvremont avait reconduit le même groupe battu en Angleterre, il a fait six changements dont deux de poste dans le XV de départ. Le Clermontois Julien Bonnaire retrouve une place de titulaire en troisième ligne, ce qui entraîne le glissement de Sébastien Chabal en deuxième ligne. Chabal remplace Jérôme Thion aux côtés du capitaine, Lionel Nallet.

Enfin Mathieu Bastareaud, centre atypique et surpuissant, laisse sa place à Florian Fritz, qui avait commencé le Tournoi comme titulaire avant d'être suspendu pour brutalité.