Jeux paralympiques 2021 : Dorian Foulon décroche la deuxième médaille d'or pour la France... Le récap de la nuit

LA FRANCE FORTE Le pistard Dorian Foulon a apporté à la France sa 2e médaille d’or paralympique, vendredi

William Pereira
— 
Dorian Foulon en or sur la poursuite
Dorian Foulon en or sur la poursuite — France TV Sports

La moisson de médailles se poursuit tranquillement pour les Français aux Jeux paralympiques de Tokyo. La délégation française se classe pour le moment 8e au tableau des médailles avec sept podiums. Et elle peut se féliciter, vendredi, de compter un deuxième champion paralympique : Dorian Foulon. Merci les pistards.

Foulon assume son statut et se pare d’or

Champion du monde en titre de la spécialité, le pistard de 23 ans, à l’aise aussi sur route, a battu l’Australien Alistair Donohoe dans la finale pour l’or après avoir signé un nouveau record du monde en qualifications (4 min 18 sec 274). Il s’était classé sixième du kilomètre la veille, déjà au vélodrome d’Izu. Avant de basculer vers les épreuves sur route, il disputera la vitesse par équipes samedi aux côtés de Kevin Le Cunff (4e de la poursuite C5) et d’Alexandre Léauté, premier médaillé d’or de la délégation française.

Né avec un pied bot côté gauche, Dorian Foulon a moins de puissance en raison d’un blocage de sa cheville consécutif à de multiples opérations pour redresser son pied.

La porte-drapeau Sandrine Martinet en argent

Il n’y aura en revanche pas de doublé pour la judokate française Sandrine Martinet​, défaite en finale du tournoi de judo des moins de 48 kg (catégorie B2). Médaillée d’or à Rio en 2016, elle a été battue sur ippon au golden score par l’Azerbaïdjanaise Shahana Hajiyeva, 21 ans. C’est la quatrième médaille paralympique en cinq Jeux pour la judoka malvoyante de 38 ans.

Alexandre Leauté, encore lui !

Le pistard français, non content d’avoir remporté l’or la veille en poursuite C2, est allé chercher un nouveau podium paralympique sur le kilomètre contre-la-montre C1-C3. Ces Jeux sont d’ores et déjà une franche réussite pour le jeune homme de 20 ans et pour le cyclisme sur piste à Tokyo.