Tour de France 2021 : Mohoric s'impose, Roglic abandonne ses espoirs au classement général, la septième étape à revivre en direct

CYCLISME La plus longue étape du tour depuis 2000 sera très favorable aux baroudeurs et aux puncheurs sur sa seconde partie

J.L.
— 
Primoz Roglic a connu une défaillance dans le Morvan.
Primoz Roglic a connu une défaillance dans le Morvan. — Daniel Cole/AP/SIPA

 

Allez on va fermer les écoutilles pour ce soir. Demain première grande journée de montagne, après deux étapes courues à fond les ballons, j'ai hâte de voir les survivants après les premiers cols. Merci de m'avoir accompagnés, on se retrouve pour le quart de finale entre la Suisse et l'Espagne 

16h58: Van der Poel et Van Art sont partis pour rester là un moment aux deux premières places du général, même s'ils ne tiendront pas trois semaines, a priori. Cela dit vu les deux phénomènes, je ne préfère pas trop m'avancer

 

 

16h52Roglic arrive à peine, en compagnie de Barguil. Il ne roule même pas. Le deuxième du dernier Tour de france boucle son étape à plus de 3'30 du peloton. Le général, c'est fini pour lui. 

16h50: AH NON LE PELOTON LE REPREND SUR LA LIGNE. Terrible de se faire aussi mal pour zéro bénfice au final. Alaphilippe le saute même avant l'arrivée. 5'25 de Mohoric, donc à plus de 3 minutes de Van Aert au final. 

16h48: Carapaz en train de se vider les boyaux alors que des membres de la grande échappée du jour continuent d'arriver à la file.

16h45Van Aert et Van der Poel en terminent ! ils ont remis un coup de pédale sur la fin, alors que Nibali a explosé, comme Simon Yates. Ils arrivent à 1'40 de Mohoric, on va mesurer les écarts sur Carapaz et le peloton. 

 

 

16h43: VICTOIRE POUR MOHORIC  !!!! Pas volé le bougre il a explosé tout le monde. Stuyven va prendre la deuxième place. Un peu trop dur pour le vainqueur de Milan San Remo le profil aujourd'hui

1km: Mohoric déjà sous la flamme rouge dites-donc, c'est que ça file. Impossible d'en savoir où est Roglic, mais l'information essentielle, c'est qu'il ne gagnera pas le Tour de France. 

5km: Mais oui Van Baarle qui sort d'un champs (il faisait partie des échappés) pour donner un relais à l'Equatorien. Je craignais la cata pour le peloton mais les Movistar ont pris les choses en main, l'écart se stabilise

7km40 SECONDES POUR CARAPAZ. Il va se replacer à moins d'une minute de Pogaçar. On parle d'un vainqueur de Grand Tour. La question du leadership est réglée chez les Inoes aussi. 

9km: Au fait c'est réglé pour Mohoric qui a plus d'une minute d'avance sur des poursuivants recomposés, alors que Van Aert et Van der Poel sont perdus au milieu de la pampa. Toujours trois minutes d'avance sur le peloton, c'est tout bon pour le Belge

11km: LES JUMBO N'ATTENDENT PAS ROGLIC. C'est donc que le Slovène ou ses durecteurs sportifs estiment qu'il n'est plus la carte maîtresse au général. On va se rabattre sur Van Aert, probablement. 

12km: Bon je ne peux pas vous donner les écarts mais sachez que Carapaz a fait un bel écart et qu'il va reprendre du temps à Pogaçar. C'est le mieux classé au général de l'armada Ienos, déjà bien dégarnie. 

14km: CARAPAZ Y VA AU SOMMET !!!! Personne ne réagit, il a fait mal le bougre. Surtout que derrière Pogaçar n'a personne pour faire rouler. Joli coup à venir, peut-être

 

 

16km: ATTAQUE DE LATOUR. Il a pas fait rouler ses gars pour rien même si c'est dur de prendre des mètres à la tête du peloton. Le Français est aérien sur cette première semaine. Roglic se bat, il n'est pas loin, mais qu'est ce que ça va être demain...

17km: ROGLIC EST PAS BIEN. PAS BIEN DU TOUT. Largué par le peloton dans les première pentes d'Uchon. 

18km: Van Aert et Van der Poel continuent de se marquer à la culotte. Par contre derrière du monde sur le pare-brise. Même Simon Yates a du mal à suivre le rythme, alors que Nibali s'accroche, comme le Français Bonnamour, belle suprise de ce début de Tour. 

19kmMOHORIC S'ENVOLE. LOGIQUE C'EST LE PLUS FORT DU LOT

20km: Konrad en chasse-patate dans la petite descente régénératrice avant les pourcentages les plus rudes. Mohoric continue d'imprimet le rythme devant alors qu'on doit avoir à tout casser 50 coureurs dans un peloton déjà bien essoré

25km: Signal d'Huchon et ses pentes à 18% incoming. On va voir les hommes. 

 

 

27km: Je peux vous dire que Mohoric s'envoie comme un fipper devant. Il ne demande pas un relais tellement il se sent fort. Campanaerts attend le prochain train, Stuyven suit à grand peine, Van moer pareil

30km: Ah donc les Direct Energie rouleraient pour Pierre Latour ? C'est vrai que l'ancien grimpeur d'AG2R a de bonnes jambes depuis une semaine mais de là à faire rouler ton équipe alors que c'est mort pour la gagne...

33km: Nairo Quintana dans le groupe Froome !!!! Bon on le considère pas comme un immense favori au général mais quand même, c'est Quintana....Devant Asgreen passe un énorme relais et l'écart redescend à une minute avec les trois de devant

35km: Allez c'est parti. Gros coup de vis de Konrad. Ca suit péniblement derrière, notamment Van der Poel qui m'a pa sl'air si aérien que ça, pendant que Chris Froome est déjà distancé dans le peloton principal

37km: Entre Simon Yates, Van der Poel, Van Aert, ou Nibali, ça m'étonnerait que ça bouge pas sur la prochaine grosse difficulté de cette fin d'étape. Mais il y a quand même 1'40 à boucher. Pas simple. 

40km: POPOPOP un challenger pour le prix de la structure en paille/herbe/béton/toile cirée tout ce que vous voulez. Imaginez le temps que ça leur a pris quand même. 

 

 

45km: Stuyven et Campanaerts ont bouché le trou devant. On a donc une alliance belge contre Mohoric. Trois contre un. Mais le Slovène est peut-être celui à qui je donnerais la pancarte (de favori) pour la victoire d'étape; 

50km: Alors ça se tire dans les pattes devant mais le peloton revient pas vraiment. Il faut dire que Pogaçar a pas envie de crâmer ses gars et que les Total Direct energie qui sont à la planche sans doute par punition (ils ont raté l'échappée) n'y mettent pas une énorme volonté

55km: Pas une entente extraordinaire dans le groupe en chasse de Mohoric et Van Moer. Nibali tente de secouer un peu le cocotier. Le vainqueur du Tour 2014 discute à droite à gauche pour mettre un peu d'unité dans ce bazar

15h15Quelques rapides enseignements de ce début de course

 

> Van der Poel a décidé qu'il garderait son maillot jaune un jour de plus, puisqu'il a suivi Van Aert -le coureur le mieux classé, à une trentaine de secondes- comme son ombre en début d'étape

> Van Aert, justement, peut faire un grs coup au général, lui qui a montré dans l'édition 2020 qu'il était capable d'écrmer 95% du peloton à la pédale

> Alaphilippe a tenté mais il n'a pas pris le bon coup. Est-ce que c'est volontaire, est-ce que c'est bien vu ? J'ai des doutes

> Les Français ont raté le bon coup dans l'ensemble, alors qu'entre Cosnefroy, Madouas et d'autres, on a des gars qui ont le profil pour ce genre d'étapes

> Personne ne roule à part les UAE qui ne sont pas jouasses de faire le travail pour tout le monde. Ineos ne montre pas le bout de son nez

 

15h05: Un point sur les écarts. Deux hommes en tête qui faisaient partie de la grosse échappée du jour (Mohoric, Van Moer), ont désormais une minutes d'avance sur le groupe Van der Poel-Van-Aert-Nibali. Le peloton, mené par les équipiers de Pogaçar, navigue à 6'30

 

 

15h: HOP HOP HOP me voilà je prends l'antenne en direct du Creusot (pas du tout, mais on a envoyé spécial qui prépare ses petites affaires pour être au grand Bornand demain)

14h: Salut les minutos

Pas de résumé anticipé aujourd'hui mais un petit point course. Figurez-vous qu'une échappée royale s'est dessinée après plusieurs tentatives dans cinquante premiers kilomètres. Et figurez-vous qu'on y trouve à la fois Wout Van Aert et le maillot jaune Mathieu ver Der Poel. Alaphilippe pas dans le coup cette fois-ci. Peloton à cinq minutes. 

 

 

Presque 250 bornes de course, un finale qui mélange des réminiscences de Liège-Bastogne-Liège et de la Flèche Wallonne, et un maillot jaune à portée de baroudeur chevronné. Cette étape dantesque, que l'on imaginait en apéro d'un France-Espagne tout aussi généreux en émotions fortes, constituera finalement le climax de notre journée. Et bien c'est déjà un apéro de qualité, a priori, surtout si Alaphilippe, Van Aert, ou même Van der Poel, décident de faire sauter la banque dés les premiers kilomètres pour prendre la bonne échappée et se tirer la bourre pour le maillot jaune, avant de laisser les grands faire mumuse dans les Alpes. 

 

>> Rendez-vous à partir de 15h, ou un peu avant si ça bouge ches les cadors