Coronavirus : Le Losc hésite encore à libérer ses internationaux

FOOTBALL La crise sanitaire pourrait conduire le club nordiste à refuser de libérer ses joueurs appelés à jouer en sélection nationale

François Launay
— 
José Fonte, le capitaine du Losc
José Fonte, le capitaine du Losc — AFP

Officiellement, rien n’est encore décidé. Depuis plusieurs jours, le Losc a entamé des discussions avec plusieurs fédérations nationales. Au menu : la libération des joueurs appelés en sélection pendant la trêve internationale. D’habitude, les clubs ne peuvent pas s’y opposer. Mais la crise sanitaire du coronavirus a changé la donne et la FIFA n’interdit plus les clubs d’empêcher leurs joueurs de rejoindre leur sélection si ceux-ci sont contraints d’observer une période d’isolement de plus de cinq jours au retour de leurs sélections (hors Union européenne).

A Lille, le nœud du problème concerne les sélections turques (Celik, Yazici, Yilmaz) et portugaises (Fonte, Sanches). Comme la Turquie n’est pas dans l’Union européenne et que le Portugal doit se déplacer en Serbie, qui n’est pas membre de l’UE, ses joueurs concernés devront peut-être observer une semaine d’isolement après leur match international.

« On ne sait pas s’ils seront privés de septaine à leur retour »

« Pour l’instant, aucun accord n’a été trouvé avec les fédérations concernées. Même si les joueurs sont et restent dans une bulle sanitaire, on ne sait pas s’ils seront privés de septaine à leur retour. Une exception est faite pour l’équipe de France mais on ne sait pas encore si ce sera le cas pour les autres sélections. C’est embêtant », reconnaît Christophe Galtier​. D’autant plus embêtant que le Losc doit défier le PSG en Ligue 1 au retour de la trêve. De quoi fausser la course au titre si aucun accord n’est trouvé…