Coupe de France : La qualification parisienne à Brest pour les 8es de finale à revivre en direct (0-3)

FOOTBALL Le tenant du titre parisien doit négocier un déplacement piégeux en coupe avant de retrouver la ligue des champions

J.L.

— 

Mbappé buteur contre Brest
Mbappé buteur contre Brest — AFP

FINITO. Victoire tranquille du PSG grâce à la fusée Mbappé. Brest n'a pas démérité, comme souvent, mais l'efficacité était parisienne ce soir. Rendez-vous demain pour le match de l'OM, des bises tout le monde, merci de m'avoir accompagné

91e: Et Rico encore sur une tête de Mounié qui était monté en haut de la Tour Eiffel pour adresser ce coup de caboche. NO PASARAN. 

88e: CARDONA TOUJOURS PAS. Nouvelle brèche créée par Romain Faivre, mais Rico fait opposition jusqu'au bout. Brest n'aura pas droit à son petit but consolateur

85e: MBappé qui passe pas loin du triplé. Encore une louche à l'origine, cette fois de la part de Rafinha, qui est un délicieux joueur. J'aimerais le voir plus souvent, mais pas l'air d'être trop la came de POchettino

82e: Admirez moi le taf de Verratti sur le 3-0

 

78e: Cibois s'envole devant Rafinha pour éviter une addition trop salée. Il est temps que ça se termine pour les Brestois, qui sont coupés en deux et qui ont pas abdiqués en attaque. 

75e: Du coup Mauricio il serait temps de sortir Mbappé et de le foutre dans du coton non ? S'agirait pas qu'une fibre musculaire pète d'ici la fin à cinq jours du Barça (et de la trêve internationale pas loin)

72e: LE TROISIEME POUR PARIS. Premier contre qui va au bout depuis un moment. Encore un Marco plus soyeux qu'un foulard chanel. Contrôle poitrine et centre sur Mbappé qui marque un peu involontairement en mettant la poitrine 

69e: Si Brest nous en met un ça peut encore rigoler parce que les Parisiens ont déjà la tête à mercredi, ils sont sur le terrain mais tu sens qu'ils font juste défiler le chrono, plus personne ne tente à rien

66e: Je dis ça et bien sûr il envoie un coup-franc super intéressant au troisième poteau. Le nez les amis, le nez. J'aurais dû faire recruteur dans ma vue j'aurais fini chômeur assez vite. 

64e: Je veux voir Romain Faivre dans un gros club de L1 l'an prochain, je m''en fous de savoir lequel. Ce mec ça peut être un Thauvin gaucher. Rentrée de Di Maria, un autre gaucher pas trop dégueu pendant ce temps. 

61eRICO PARADON !!! Boulette du gardien espagnol sur la relance, mais il se rattrape en gagnant son duel face à Faivre. Les Brestois pas payés globalement sur leurs temps-forts. 

 

58e: FADIGA FAUT FAIRE MIEUX QUE CA !!!! Une deux Fifa dans la surface avec Cardona en remise, et le milieu brestois qui frappe d'un plat du pied trop mou pour vraiment inquiéter Rico. Super match. 

55ePARAEDES LE BIJOU !! Ca frottouille le poteau. Quelle demi-volée fouettée de l'exter sur un ceenre en retrait de Varratti. J'ai cru qu'il allait trouer la cage sur cette frappe de bison

53eMBAPPE TROP GOURMAND. Enfin c'est un peu sévère. Il se débarasse de Brassier comme d'une vulgaire brassière quand on sait nager, il repique dans l'axe, mais il n'ouvre pas assez son pied. Le troisième but était tout cuit

50e: La louchette de Verratti les amis....Duverne met le pied au dernier moment si non c'est ficelle pour Sarabia. Les Brestois sont généreux mais se découvrent beaucoup derrière

47e: C'est reparti donc. Avec l'entrée de Pembélé à la place de Kehrer. Je me demande si c'est pas les première minutes du Titi parisien sous les ordres de POchettino. Je l'avais trouvé intéressant à la fin de la mandature Tuchel, à voir. 

J'avais oublié de vous dire que c'était la mi-temps, mais bon, il y avait un indice, je n'ai rien posté pendant un quart d'heure.

44eSARABIAAAAAAAAAAA VALE VALE VALE UNE CERVEZA POR FAVOR. LA finition clinique de Pablito après un rush dans l'axe de Draxler qui arrive à la glisser du pointu au dernier moment pour l'Espagnol. 2-0, merci, au revoir. 

42e: Gros temps fort brestois aussi imprévisible qu'une saucée de fin de soirée dans le Finistère. Mais ça manque un poil de conviction dans le dernier geste. Trop propre pour inquiéter Rico. 

39e: Le Douarron tente d'aller gratter un penalty entre Bakker et Kehrer qui s'était mangé un petit pont. Mais il force beaucoup trop, tel un prétendant sur l'ïle de la tentation. C'est non. 

37e: Allez cadeau, la frappe de mulasse de Kylian tout à l'heure

 

 

34eLE POTEAU POUR MBAPPE. Encore une passe caviar de Verratti dans le dos des centraux, le champion du monde doit finir du gauche mais sa frappe s'échappe un peu et prend le poteau. Brest en mode survie

32e: Avec le huis-clos ça chouinasse sur tous les contacts et on entend tout, c'est parfois bien ridicule quand tu vois à la vitesse à laquelle les mecs se relèvent. Exemple ici avec (pas Robert) Duverne vaguement touché par Herrera. 

29e: Ok le pied carré de Pierre-Gabriel qui casse net une belle contre-attaque brestoise. Et il perd la balle au duel derrière après l'avoir récupérée. Envie de lui tirer les oreilles comme à une enfant pas sage

26e: AIE AIE AIE Mbappé qui morfle sur une sortie appuyée de Cibois. L'attaquant parisien était hors-jeu mais on est passé pas loin d'un drame à la Neymar. 

23e: Popopopo le centre fuyant de Philippoteaux, j'ai cru que ça finissait en lulu. Brest ne sort pas souvent, mais à chaque fois c'est une régal. Les mouvements de Cardona, l'ancien serial buteur des jeuneots de l'ASM en même temps que Mbappé, c'est quelque chose

20e: Super couverture de Brassier ce coup-ci pour couper la nouvelle chevauchée de Kyky. Paris a mis ses grosses popognes sur la balle, j'ai peur que le suspense décède avant la mi-temps

17e: A ma plus grande surprise, Julian Draxler semble être redevenu un joueur de foot potable. Toujours en marchant, évidemment, mais depuis qu'il est ressorti de la cave il a retrouvé du rythme et le sens du jeu

14e: Tente la volée garçon !!!! Brest s'y recolle avec enthousiasme, Philippoteaux débord sur la gauche et ouvre sur Pierre-Gabriel au second poteau. IL a le temps d'armer mais il préfère sagouiner l'action en contrôlant et en perdant le ballon

11e: Quel pion incroyable de notre Kyky national. Récup' de Marco, Mbappé part du milieu, il n'est pa attaqué, petit crochet et sacoche du gauche en lucarne. BIM. 

10e: OH KYLIAN CKJOUFEHFJEHJ C'EST PAS ENCORE MINUIT LES ENFANTS SONT ENCORE DEBOUT !!!!!

8e: LA REPONSE DU PSG ! Copié-collé avec Michel Boulanger à la passe dans le dos pour Sarabia qui se fait contrer au dernier moment dans les six mètres. Déjà deux beaux mouvements pour commencer, on n'est pas déçus du voyage

6e: OH FADIGA ????? Super mouvement brestois dans la surface parisienne, avec du Romain Faivre qui se balade de gauche à droite, mais son équipier laisse passer pour personne au lien d'envoyer une sacoche aux six mètres. Quelle opportunité. 

3e: Le staff brestois a choisi de faire un petit cadeau à Cibois en le titularisant face à son club formateur alors que son dernier match de L1 était une boucherie (grosse erreur face à Paqueta). Envie de croire qu'il va sortir un énorme match

1e: ALLEZ ON EST PARTIS DU JEU LES AMIGOS

21h05: Sachez que l'OL a découpé Sochaux au formidable outil un peu plus tôt dans la journée, avec un doublé de Cherki au passage (5-2). Lorient et Lens sont les deux cocus de la journée. Bravo à eux. 

20h57: Sinon une bonne nouvelle venue d'Amérique du Sud pour le PSG. La levée de boucliers de clubs européens, inquiets du risque de quarantaine infligé à leurs stars sud-américaines au retour de sélection, a poussé la Conmebol à reporter samedi sine die les matches qualificatifs pour le Mondial-2022 prévus fin mars.

Concrètement, c'est une très bonne nouvelle pour le PSG, puisque ses cadres Neymar et Marquinhos (Brésil), ainsi qu'Angel di Maria et Leandro Paredes (Argentine), devaient croiser le fer durant la 6e journée pour le clasico sud-américain, le 30 mars à Rio de Janeiro. Au lieu de ça ils seront frais comme des gardons pour enchaîner l'OL et Lille à la suite. 

20h50: Côté brestois, Dall'Oglio a fait assez largement tourner même s'il reste du beau monde. Mounié, Perraud, ou Jean Lucas démarreront sur le banc.

 

20h45: La compo parisienne, avec Pochette qui nous fait une "Tuchel" en alignant Danilo Pereira en défense centrale. L'entraîneur allemand appréciera s'il regarde le match depuis Londres.

 

20h30: Salut la famille, j'espère que vous avez pas pris d'amende en rentrant chez vous après 18h. Finissez le repas tranquillement, je prends mon dessert et je suis à vous

Les jours passent et Mauricio Pochettino retrouve petit à petit un effectif de plus en plus décent avant ce qu'on espère être une formalité contre le Barça en 8e de finale retour de C1. Pas encore de Neymar, même si le Brésilien a repris l'entraînement vendredi, mais déjà le retour de Di Maria, blessé aux adducteurs dans les mêmes eaux que son coéquipier. Il y aura sans doute quelques rotation notamment en défense (Kimpembé et Marquinhos vont souffler), mais l'ensemble aura fière allure pour éviter une élimination qui ferait mauvais genre à ce stade de la saison.  D'autant que le tirage n'a pas gâté les Parisiens avec ce déplacement chez l'une des équipes les plus sexys de L1, le Brest de Dall'Oglio. Méfiance. 

>> Venez suivre le match avec nous à partir de 20h30