Stade Rennais-ASSE : « Notre pire prestation de la saison », s’agace Julien Stéphan

FOOTBALL Battus à domicile par Saint-Etienne ce dimanche après-midi, les Rouge et Noir ont livré une prestation indigne d'un candidat à une place européenne

Jérôme Gicquel
— 
L'entraîneur rennais Julien Stéphan n'a guère apprécié le comportement de son équipe, battue à domicile par Saint-Etienne ce dimanche.
L'entraîneur rennais Julien Stéphan n'a guère apprécié le comportement de son équipe, battue à domicile par Saint-Etienne ce dimanche. — Loïc Venance / AFP
  • Battu à domicile par Saint-Etienne ce dimanche après-midi (0-2), le Stade Rennais est passé complètement à côté de son match.
  • Depuis le début de l’année, les Bretons ont toutes les peines du monde à se créer des occasions.
  • Ils conservent tout de même leur cinquième place au classement.

Au Roazhon Park,

Le huis clos a au moins l’avantage pour les joueurs d’éviter de sortir sous les huées. Car on n’imagine même pas la bronca qui serait descendue des travées du Roazhon Park ce dimanche après-midi après la piteuse défaite du Stade Rennais face à Saint-Etienne (0-2). « C’est notre pire prestation de la saison », a d’ailleurs reconnu le coach Julien Stéphan, lucide sur la faiblesse actuelle de son équipe.

Après avoir terminé l’année en trombe, Rennes semble en effet avoir perdu son football depuis plusieurs matchs. L’équipe a bien la maîtrise du ballon (72,2 % de possession ce dimanche…) mais elle n’arrive plus à se montrer dangereuse ni à se créer la moindre occasion. Ce dimanche, il n’y avait d’ailleurs pas que l’animation offensive qui était en berne avec une défense très fébrile qui s’est fait punir à la demi-heure de jeu par Bouanga et à l’entrée du dernier quart d’heure par Nordin. « On a failli dans tous les domaines du jeu », a souligné le coach rennais, pointant « la fébrilité technique et le déficit d’engagement » de ses joueurs.

Une cinquième place qui « ne tient plus qu’à un fil »

« En colère » à l’issue de la rencontre, Damien Da Silva n’a pas voulu non plus se voiler la face. « On n’est pas bons en ce moment, cela peut arriver. Mais ce qui est inacceptable, c’est qu’il n’y a pas eu de révolte », a indiqué le capitaine rennais. Un mal récurrent qu’il convient de soigner et vite sous peine de vivre une fin de saison dénuée d’intérêt. « On est un bon club de Ligue 1 mais on n’est pas un grand club et on a parfois tendance à oublier certaines valeurs », a lâché le capitaine rennais, invitant ses partenaires à « en faire beaucoup plus, notamment à l’entraînement ».

Dans son malheur, le Stade Rennais pourra toujours se consoler en se disant qu’il est toujours cinquième du classement avec un match en moins à l’issue de la 25e journée de Ligue 1. Mais pas sûr que cela suffise au bonheur de Julien Stéphan, une nouvelle fois agacé par l’attitude de son équipe. « Après un match comme ça, on sait que cette cinquième place tient au fait que les équipes derrière n’ont pas gagné, cela ne tient plus qu’à un fil », a estimé le technicien breton, qui semble un peu à court de solutions. Mais « la combativité est là, la flamme est là et l’envie de trouver des solutions aussi », a-t-il assuré. Il a désormais une semaine devant lui pour tenter de remobiliser ses troupes avant le déplacement à Montpellier prévu dimanche.