PSG: L'entraîneur d'Angers, Stéphane Moulin, a trouvé Paris « pas très serein »

FOOTBALL La petite victoire parisienne lui permet néanmoins de reprendre la tête du championnat

B.V. avec AFP
— 
Marco Verratti est un peu plus entré dans l'histoire du PSG.
Marco Verratti est un peu plus entré dans l'histoire du PSG. — Denis Charlet / AFP

On appelle ça faire le boulot. Sans être brillant, ni même bon d'ailleurs, le PSG s'est imposé samedi soir à Angers et a repris provisoirement la tête de la Ligue 1 grâce à un but de Kurzawa en deuxième mi-temps. Ce qui le gardien Keylor Navas a sobrement résumé au micro de Canal+ : « Nous avons su souffrir dans les moments où il fallait le faire, c'était un peu compliqué », explique-t-il, estimant que ce sont des « matchs qui rendent fort ». On attendra encore un peu de voir pour tirer cette conclusion, mais à un mois du Barça, la question de l'animation offensive et des échanges entre Neymar, Mbappé, Di Maria et Kean, tous alignés hier soir, pose problème.

Ce que n'a pas manqué de remarquer Stéphane Moulin, l'entraîneur d'Angers. « Ils avaient mis la grosse équipe ce soir. C'est difficile de faire mieux, hormis Kimpembe, juge-t-il. On a fait jeu égal. J'ai aimé le visage de mon équipe, on a joué crânement notre chance. On voulait ne pas reculer, et les harceler le maximum possible, notamment au milieu de terrain. On a bien senti ce soir que s'il y a un soir (pour battre le PSG), c'était ce soir. Ils n'étaient pas très sereins. C'est lié à nous. Il y a eu un vrai match, sans nous renier, et on est tombés sur l'un des meilleurs gardiens du monde. Sur le but, ils ont le petit coup de réussite qu'on n'a pas. »

Voilà pour son analyse, qu'on partage volontiers. Bref, il y a du boulot pour Pochettino et son équipe, mais la victoire aide toujours à travailler sereinement.