Grande-Synthe ne change rien ou presque

— 

L'habit de Petit Poucet régional n'est pas toujours facile à porter. Pourtant, Grande-Synthe (DH), qui recevra Grenoble dimanche lors des 16es de finale de la Coupe de France, s'en accommode facilement pour le moment. « On vient de battre Maubeuge 5-0, mais j'avais peur que les joueurs fassent l'impasse. J'ai été clair sur nos priorités, les joueurs ont adhéré tout de suite. Mais je remarque que sur les 15 clubs amateurs encore qualifiés en Coupe de France, nous sommes les seuls à avoir gagné », se satisfait Pascal Langlois, l'entraîneur. Un coach qui a décidé de ne pas bouleverser les habitudes de son équipe. « On s'est entraîné lundi, puis encore ce soir. On ira supporter Dunkerque contre Lille vendredi. Ensuite, on partira au vert, et on étudiera Grenoble à la vidéo. Eux vont s'entraîner six fois dans la semaine. Mais on ne peut pas se transformer d'un seul coup en club pro », sourit Pascal Langlois. Vaincre les Isérois n'en serait que plus beau. A. M.