Fred, vers le point de non-retour ?

Stéphane Marteau

— 

Toujours leader de la Ligue 1 après avoir renoué avec le succès, samedi, à Grenoble (2-0), l'OL va devoir régler dans les prochains jours l'épineux dossier de son avant-centre brésilien. Ecarté du groupe par Claude Puel avec lequel il aurait eu une altercation durant la semaine, Fred ne semble plus avoir d'avenir au sein du club rhodanien qu'il devrait quitter d'ici à la fin du mercato hivernal (le 31/01).

Lassé par les états d'âme d'un joueur qui déclarait il y a encore quelques semaines vouloir prolonger son aventure à Lyon, Jean-Michel Aulas est désormais disposé à le laisser partir. « Quand les joueurs n'ont pas un comportement adéquat avec le niveau d'exigence du groupe et le niveau de rémunération qu'il souhaite avoir, il est de notre ressort soit de les sanctionner, soit de leur dire qu'ils peuvent aller voir ailleurs. C'est ce qui s'est passé avec Fred, a déclaré le président de l'OL, samedi, sur Canal +. Maintenant, il faut trouver le club qui veuille bien le récupérer en cours de saison. »

Tottenham, Stoke City et Fluminense auraient manifesté leur intérêt. Mais l'OL entend récupérer une (petite) partie des 15 millions d'euros investis il y a trois ans et demi pour acquérir le brésilien. Pas évident pour un joueur dont le contrat expire dans six mois. Par ailleurs, l'éventuel départ de l'ancien international Auriverde obligerait l'OL à le remplacer (Savidan ?). Mais le septuple champion de France n'est pas non plus à l'abri d'une nouvelle volte-face de Fred. De fait, celui-ci pourrait très bien décider d'honorer son contrat jusqu'à son terme et partir cet été sans que l'OL ne touche la moindre indemnité de transfert. ■