Tour des Flandres : Alaphilippe parle d’une chute « effrayante » mais « n’en veut pas » au pilote de la moto

CYCLISME Julian Alaphilippe a été opéré de la main dix jours après sa chute sur le Tour des Flandres

W.P.

— 

Alaphilippe a été victime d'un vol plané lors du Tour des Flandres.
Alaphilippe a été victime d'un vol plané lors du Tour des Flandres. — Luc CLAESSEN / BELGA / AFP

Dix jours après sa chute spectaculaire sur le Tour des Flandres, Julian Alaphilippe s’est fait opérer de la main. Des plaques à garder ainsi que des fils et un plâtre à retirer dans une dizaine de jours mais rien de trop grave pour le champion du monde. Un moindre mal. Car il avoue avoir flippé, dans les colonnes de L'Equipe.

« Je n’ai jamais connu une chute comme celle-là, aussi effrayante. Parfois tu peux sentir que ça ne va pas passer et que tu vas tomber ; tu es dans un virage où ça glisse et tu sens que tu ne peux pas éviter la chute… Mais là… Maintenant, je peux dire que je m’en sors bien, ça aurait pu être bien plus grave. »

Pas la faute de van der Poel mais…

Malgré tout, le leader de la formation Deceuninck-Quick Step dit n’en vouloir à personne. Ni au pilote, qui songeait à tout arrêter​, ni à Mathieu van der Poel dont l’écart à l’aveugle devant la moto lui a été fatal.

« Je n’ai pas entendu le bruit du moteur de la moto, on roulait vite… Je ne dis pas que c’est la faute de Van der Poel, qui ne me prévient pas. Je ne dis pas que c’est la faute du pilote de la moto, qui n’a rien à faire là. Non, non, non… J’ai entendu que le motard s’en voulait, qu’il n’était pas bien avec cette histoire. Il ne faut pas qu’il s’inquiète. J’espère que cette interview va le rassurer. Je ne lui en veux pas, c’est un fait de course. »

« I’ll be back »

Pas rancunier, donc, le Français déplore tout de même le manque de communication entre coureurs dans certaines conditions de course, citant en exemple la chute de Greg van Avarmaet à Liège-Bastogne-Liège, piégé par un îlot directionnel dont personne ne lui avait signalé l’existence. « Et malheureusement, termine le Français, il s’est fait mal, sa saison s’est arrêtée là. » Celle du Français aussi, même si le Ronde était quoi qu’il arrive sa dernière course en 2020. Il n’en a en tout cas pas fini avec le Tour des Flandres. « J’ai envie de revenir, et cette fois sans chute. »