Pascal Léandri: «Des surprises, on en crée tout le temps»

HANDBALL L'entraîneur de l'US Ivry a retrouvé ses joueurs lundi à l'entraînement pour préparer le Challenge Marrane, du 8 au 11 janvier...

Recueilli par Romain Scotto

— 

Dès jeudi soir, Pascal Léandri et ses joueurs se frotteront à une sélection nationale à l’occasion du challenge Marrane, organisé par la ville et créé il y a plus de trente ans par l’US Ivry. Malgré la présence cette année de la République Tchèque, l’Islande, la Serbie, la Tunisie et le Qatar, le club du Val de Marne nourrit secrètement quelques ambitions…

Après la trêve, vous reprenez la saison par un tournoi amical. Pour la ville et le club, que représente le challenge Marrane?
Chaque année, on est fiers d’y représenter le club, d’affronter des sélections nationales. A la base, l’idée était de permettre aux joueurs de se confronter au plus haut niveau. Mais maintenant, on y est plutôt habitué. On a été champions (en 2007), on a disputé la Ligue des champions… La donne a changé. Maintenant, on essaye de faire monter des jeunes du centre de formation. Eux ont besoin de jouer des matchs de haut niveau. Cette année, cinq d’entre eux vont intégrer l’effectif.



En ce début d’année, on peut souhaiter à votre équipe de monter sur le podium du championnat?


C’était l’objectif en début de saison. On avait pour ambition de terminer dans les trois premiers. C’est toujours d’actualité. Le club est quatrième et il n’y a pas de raison de ne pas progresser. J’espère simplement que la première partie de cette nouvelle année se passera aussi bien, voire mieux que la fin de l’année précédente.

Lundi à la reprise de l’entraînement, comment avez-vous jugé votre groupe?


En pleine forme. On n’a pas pesé les joueurs, mais il n’y a aucun problème. On ne leur avait donné aucune consigne pour les fêtes. De temps en temps, il faut savoir lâcher un peu de lest. Mais de toute façon, tout le monde s’est montré très professionnel.



Malgré l’absence de Fabrice Guilbert, appelé avec les bleus, vous pensez pouvoir créer la surprise ce week-end?


Bien sûr, on en crée tout le temps des surprises. C’est une habitude chez nous. Les équipes qui se déplacent sont là pour préparer un mondial. Nous, on est pas là pour rester derrière notre pupitre. On doit apprendre, mais on veut se confronter au haut niveau avec nos ambitions.



La reprise du championnat est dans plus d’un mois (le 14 février). Comment allez-vous gérer cette période?

Après le Marrane, on a un autre tournoi prévu fin janvier à Saint-Etienne. A l’entraînement, on va insister sur le travail physique. En février, on a six matchs à jouer, dans trois compétitions différentes. Il faudra être prêt.
Le programme du Challenge Marrane
 
Jeudi 8 janvier
- Islande-Serbie, à 20h à Ivry (Delaune)
- République tchèque-Qatar, à 19h à Mesnil

Vendredi 9 janvier
- Ivry-Islande, 20h à Evry
- Tunisie-République tchèque, à 19h à Dreux

Samedi 10 janvier
- Tunisie-Qatar, à 15h à Ivry (Delaune)
- Ivry-Serbie, à 17 h à Ivry (Delaune)

Dimanche 11 janvier
Finale 6e /5e places, à 9h à Ivry (Delaune)
Finale 4e/ 3e places, à 11h à Ivry (Delaune)
Entrée libre et petit déjeuner prévu

Finale
13h15 à Bercy