Tour de France : Ewan remporte son deuxième sprint massif... Revivez la 11e étape en live avec nous

CYCLISME Une étape normalement bien calme, mais sait-on jamais

B.V.

— 

Le sprint sur le Tour
Le sprint sur le Tour — SIPA

18h20: Allez on se quitte là-dessus. Bonne soirée à tous !

18h09 : Sagan déclassé de l'étape ! Comme prévu. Il va perdre beaucoup de points au classement du maillot vert.

 

0km: C'est compliqué pour Sagan, il se fait se place pour ne pas taper les barrières aussi. Compliqué, compliqué, pour les commissaires. On attend de voir ce qu'ils vont décider et on rendra l'antenne après ça.

0km: Voilà pour revivre le sprint. Et regardez bien sur la gauche de la route Sagan qui se fait sa place avec un coup de casque sur Van Aert... Pas la première fois qu'il fait un mauvais geste dans un sprint.

 

0km: C'était chauuuud !

 

0km: 1. Ewan 2. Sagan 3. Bennett 4. Van Aert.

A voir si Sagan ne va pas se faire disqualifier pour avoir bien bousculé Van Aert.

0km: La victoire pour Ewan, donc, au terme d'un sprint à la fois chaotique et très spectaculaire. Par contre Sagan a fait un mauvais geste en dégommant Van Aert un peu. Quel sprint !

1km: Ewan !!!! Devant Bennett et Van Aert!!!

1km: Coquard bien placé!!!

1km: Flamme rouge!!!

3km: C'est fini pour les deux loustics devant! Place au sprint !

3km : Asgreen a lâché, Postlberger et Jungels sont arrivés sur ce kilomètre un peu dur, en montée. On prépare le sprint.

4km: Jungels et Asgreen, les deux DQT. Deux sacrées bêtes à rouler, ils peuvent faire peur au peloton qui est un peu destabilisé derrière.

5km: Une attaque dans le peloton! Postlberger part et deux Deceuninck font le jump pour le suivre

8km: Ça frotte, ça forotte! Le placement est primordial dans un sprint.

15km: On est sous les quinze kilomètres, et on va commencer à voir les trains de sprinteurs se mettre en route. C'est un joli bal à suivre quand on comprend un peu ce qu'il s'y passe. Il y a des équipes plus fortes que d'autres (Deceuninck, Sunweb et Bora les meilleures) pour bien lancer leur sprinteur. Les gros rouleurs tentent de prendre la tête du peloton pour créer leur propre rythme et protéger leur sprinteur, qui reste bien en chaud. A partir de 2/3 km de l'arrivée, on rentre purement dans le "train" de sprint. A 500/600 mètres de l'arrivée, il ne reste plus que le poisson-pilote, un général un sprinteur un poil moins rapide que les sprinteurs stars (Morkov pour Bennett), qui lancent leur sprinteur sur les derniers mètres pour qu'ils finissent le boulot.

Sachez qu'un poisson-pilote est un rôle à grosse responsabilité, et que les bons s'arrachent dans les grosses équipes de sprinteurs. Avec souvent de beaux contrats à la clé.

Robin-des-bois il y a 14 minutes

N'ayant pas eu la possibilité de suivre chaques étapes , qu'elle est la raison de cet écart avec le maillot jaune concernant Julian Alaphilipe (51mn) ??? Une explication en quelques mots svp

 

>> Alaphilippe n'avait jamais prévu de jouer le général. L'an dernier déjà, c'était un peu une « erreur de l'histoire ». Il n'est pas un grimpeur né et n'a pas le niveau pour suivre les meilleurs en très haute montagne. Cette année, il a choisi assez rapidement de perdre du temps volontairement en voyant qu'il ne servirait à rien de s'arracher pour sauver un vague top10/15 au général. Son objectif, c'est de jouer les étapes. Etre à 50' au général lui permettra d'avoir des bons de sortie pour prendre les échappées dans la suite du Tour.

26km: peloton groupé et grosse vitesse. Pas de doute, on est dans les 25 derniers kilomètres. C'est le moment pour se reconcentrer sur la course ! 

27km: Abandon confirmé pour Izagirre, visiblement avec la clavicule dans la boite à gant. Ca fait deux abandons aujourd'hui après celui de Muhlberger, c'est beaucoup pour une étape simple comme celle-là...

31km: On a pas exactement vu comment c'est tombé, mais y a eu un rétrecissement dans un joli petit village pittoresque comme nos campagnes savent les faire. Izagirre est le seul à être au sol mais je crois qu'il ne va pas repartir, il a l'arcade bien en sang.

32km: Oh la vilaine chute dans cette traversée de village!!! Ion Izagirre a l'air d'avoir très mal, il est complètement sonné 

39km: Abandon pour Gregor Muhlberger... Et c'est presque mieux, le pauvre vomissait partout il avançait moins vite que moins sur un vélib en allant au taff un dimanche matin de décembre.

 

43km: Ayé, c'est fini pour Matthieu Ladagnous. 120 kilomètres seul à l'avant, et le peloton revient. Merci d'avoir essayé, Lada.

45km: On en a pas parlé mais alors on a le pauvre Gregor Mulhberger de la BORA en perdition totale, il avance pas sur le bord de la route et s'est arrêté pour vomir. Le pauvre, il a l'air de souffrir terriblement.

55km: L'accélération du peloton pour le sprint inter a fait fondre l'avance de Ladagnous à 1'

58km: Bien joué la Deceuninck - Bennett remporte le sprint du peloton, devant Morkov qui s'intercale devant Sagan. Des points en plus pour l'Irlandais. 

59km: Moment important: on arrive au sprint bonif' ! Sagan et Bennett vont se battre pour les points. Ladagnous va passer en tête, mais derrière...

61 km: Mais en vrai, cher Poulidordu33, c'est pas un mauvais pari. On nous annonce un kilomètre très difficile entre 3 et 2 de l'arrivée, et on sait que Coquard aime bien les sprints un peu durs. Hélas, j'ai peur qu'il soit un peu court en jambes et que sa chute d'hier l'empêche d'être à 100%.

Poulidordu33 il y a 30 minutes

Ma maison sur Coquard aujourd'hui, faudra pas dire que je vous ai pas prévenu !!

>> Euhhhhh, comment dire ? Ah bah oui: c'est non.

    70 km : Petit point course, quand même. 70 bornes, 3' pour Ladagnous. RAS.

    dany1138 il y a 13 minutes

    Je pense qu'on tient l'étape la plus chiante du Tour. Même les commentateurs de France TV ne font plus semblant de s'y intéresser.

    >> Il y en a eu une presque pareil en première semaine, celle avec Jérôme Cousin seul contre le monde. Mais moi en général j'adore ces étapes un peu mortes, ça permet d'être tranquille devant sa télé, de s'endormir à moitié après le déjeuner et tout. Sauf que pour tenir un live, c'est tout de suite plus compliqué.

    gabriel73 il y a 23 minutes

    ah ben merci pour l'article sur Guillaume Martin!

    >> Oui alors petit bug : il était prévu qu'on ne le publie que pour montagne, d'ici vendredi. Mais il est quand même en ligne. Du coup, tout le monde peut en profiter. 

     

    gabriel73 il y a 48 minutes

    bon courage pour trouver de quoi maintenir notre attention sur ce live.

    pour le moment, il y a 2 français très bien placés au général. situation durable? il y en a 3 ou 4 derrière, pas bien loin qui pourraient bien leur prendre la place, non?

    >> Salut Gabriel. Merci de poser des questions, ça nous permet justement de faire un peu d'activité. Ecoute j'ai envie de répondre oui et non : Guillaume Martin et Romain Bardet n'ont pas volé leur place pour l'instant, mais je ne pense pas qu'ils finiront sur le podium, mais juste derrière. Je pense que le trio Pogacar/Bernal/Roglic est largement un ton-dessus, mais sur les 3/4 derrière dont tu parles, il y a match. Quintana semble être le plus solide en haute montagne, mais Uran, Yates ou Porte c'est un ton-en dessous. Je dirais que Bardet - qui me semble un poil plus solide que Martin - va finir 4 ou 5e de ce Tour.

    Wilkinson83 il y a 45 minutes

    Salut l'équipe 20 minutes, distribution de café prévu pour tenir sur cette étape ?

    >> On a pris un déca avec la daube de boeuf. Si je prends un café après 14h, je dors pas de la nuit. On se vieillit, que voulez-vous...

    84km: 2'25 d'avance, ça stagne. Evidemment, le Français fait de la résistance. Mais le peloton va choisir de le gober quand il le désire.

    98km : Sinon, ça va vous ? 

    103km : L'écart est à 3' avec Ladagnous, et personne ne tentera plus rien dans cette étape. C'est la tristesse. Pauvre Matthieu, on pense bien à toi.

    108 km : Six kilomètres plus tard : on a fait la bascule. On est pas très réactif à la rédac, mais c'est le scénario de l'étape aussi... Et en plus c'est l'heure de la sieste, et cette daube de boeuf aux olives ne va pas se digérer toute seule.

    114km: ALERTE C'EST LA BASCULE !!!! On se retrouve tout de suite de 20 Minutes!!!!!! (moment le plus marrant de l'étape du jour).

    119km: Comme d'habitude, on vous le rappelle, ce live c'est votre live. Principalement parce que sur ce genre d'étapes, on s'ennuierait terriblement sans vous. Alors défoulez-vous en commentaires et échangez avec nous.

    14h35: Le groupe de six a été repris et du coup, le peloton est de nouveau à l'arrêt derrière Matthieu Ladagnous. 2'23 d'avance pour le coureur français. Ca va être une étape remarquablement chiante.

    14h28: Du coup, en à peine dix bornes, l'avance de Ladagnous est passée de 5 à 1' (!)

    14h25: On vous fait tout de suite un point dans cette étape car on vient de vivre quelques minutes intéressantes. Matthieu Ladagnous de la Groupama-FDJ était parti tout seul et on était bien parti pour s'ennuyer toute la journée. Mais un groupe de contre avec 6 hommes et des beaux coureurs (Kung, Naesen, De Gendt) a tenté de la reprendre.

    Ce n'était pas du tout du goût des Deceuninck qui souhaitent un sprint et ont fait rouler le peloton immédiatement sur les six hommes, en train d'être repris.

    14h25: Salut à tous! On prend l'antenne sur la route du Tour pour cette 11e étape

    14h20: Le résumé anticipé de l'étape :

     

    Une échappé qui part tôt et prend 5 minutes et puis le peloton qui revient grâce aux équipes de sprint, un sprint et une victoire du même qu'hier, Sam Bennett. Désolé on est pas hyper inspirés mais faut reconnaître que ce genre d'étapes font jamais rêver. Promis, on se rattrapera dans les Alpes.

    Ca devrait être plus calme, aujourd'hui. Entre le vent de mardi et la montagne vendredi, le peloton du Tour de France devrait s'offrir quelques kilomètres de répit sur la route de Poitiers, à l'occasion de la 11e étape. Difficile d'imaginer autre chose qu'une arrivée au sprint pour ce qui devrait être l'une des dernières occasions aux grosses cuisses comme Ewan, Sagan, Bennett ou Kristoff d'établir leur hiérarchie. Et de se jouer le maillot vert.

     

    > On se retrouve vers 14h30 pour suivre cette étape !